Module 1 : Élaboration d'un argumentaire pour l'utilisation de la vidéo anticorruption

 

Le présent module donne des conseils concernant l'intégration de la vidéo anticorruption dans le programme scolaire et la justification de cette intégration.

L'argumentaire permet de s'assurer que les élèves discutent utilement du contenu de la vidéo et des domaines de corruption connexes qui ne sont pas traités dans la vidéo.

 

Élaboration d'un argumentaire pour l'utilisation de la vidéo anticorruption

Il y a de nombreuses raisons pédagogiques valables d'intégrer la vidéo anticorruption dans le programme scolaire.

  • L'objectif est-il inscrit dans le programme ou vient-il s'y ajouter ?
  • L'objectif est-il d'inciter les élèves à débattre de la corruption en élargissant le programme d'apprentissage de l'autonomie fonctionnelle ?
  • La vidéo est-elle utilisée dans le cadre d'une activité parascolaire, par exemple une activité du club d'intégrité ?
  • La vidéo est-elle utilisée dans le cadre d'une stratégie pédagogique destinée à aider les élèves à s'engager dans une démarche de recherche et d'autoréflexion ? 

Il importe de comprendre pourquoi vous faites ce que vous faites et ce que vous espérez obtenir. Si vous pouvez justifier l'enseignement de certains contenus d'une certaine manière et avec certains supports, vous pourrez mieux structurer l'apprentissage et expliquer les décisions pédagogiques si nécessaire.

 

Votre outil d'élaboration d'un argumentaire pour l'utilisation de la vidéo anticorruption

Tenez compte des points suivants lors de l'élaboration d'un argumentaire pour l'utilisation de la vidéo anticorruption :

Pourquoi la vidéo est-elle un outil approprié pour discuter de ce sujet ?

  • La vidéo est conçue pour des élèves du premier cycle (13-15 ans) et du deuxième cycle du secondaire (16-18 ans). L'intrigue est intéressante et présente des aspects surprenants et humoristiques.
  • La vidéo incite les élèves à engager une discussion constructive sur la corruption en alimentant une conversation sur la manière dont la corruption peut avoir une incidence sur leur groupe social, leurs droits et leur avenir, sans leur donner ouvertement de leçons.
  • La vidéo est courte : elle dure deux minutes, ce qui vous permet de la repasser, d'ouvrir une discussion et de mener une analyse. Les vidéos de moins de huit minutes sont généralement plus intéressantes et plus motivantes pour les élèves.
  • La vidéo présente une histoire courte, dont l'intrigue est simple. Les rapports avec la corruption sont toutefois complexes, ce qui facilite une démarche critique (discussion, débat et questionnement) concernant les éléments de corruption plus subtils, qu'ils soient ou nonabordés dans la vidéo.
  • La vidéo ne contient ni dialogue ni narration. Les élèves peuvent se concentrer sur le déroulement de l'action sans être distraits par les mots. Ils peuvent ajouter leurs propres dialogues après le visionnage et l'analyse à des fins d'approfondissement.

Si vous le souhaitez, vous pouvez ajouter d'autres raisons à cette liste.

 

Que pouvez-vous obtenir en montrant cette vidéo ?

  • Vous pouvez enseigner l'intégrité et l'éthique à vos élèves afin de les aider à construire des repères moraux et éthiques solides.
  • Vous pouvez approfondir les compétences de vos élèves en matière de médias et de maîtrise de l'information pour leur permettre de se fier à des informations et à des médias crédibles.
  • Vos élèves peuvent en apprendre davantage sur la corruption et ses nombreuses manifestations tout en établissant des liens avec leur propre vie, leur environnement et leur milieu social.

Si vous le souhaitez, vous pouvez ajouter d'autres attentes à cette liste.

 

Quels sont les enseignements les plus importants que les élèves devraient tirer de la vidéo concernant la corruption, l'intégrité, la transparence, la responsabilisation et la prise de décisions éthiques ?

  • La corruption nuit au développement durable et au respect des droits de l'homme.
  • Chacun a un rôle à jouer dans la prévention de la corruption en faisant preuve d'intégrité, en prenant des décisions éthiques et en faisant des choix éthiques.
  • La participation des citoyens et des jeunes est essentielle pour lutter contre la corruption.

Si vous le souhaitez, vous pouvez ajouter d'autres objectifs pédagogiques à cette liste.

 

Comment puis-je utiliser la vidéo dans le cadre du programme scolaire ?

  • Vous pouvez intégrer la vidéo dans le programme existant. La vidéo peut venir en complément de certains objectifs du programme (directement ou indirectement). Elle peut par exemple être utilisée dans le cadre d'un résultat, d'un objectif, d'un volet, d'une unité ou d'une norme particuliers du programme. De cette manière, la vidéo contribue à atteindre les objectifs plus larges du programme.
  • Vous pouvez compléter ou améliorer un aspect particulier de l'enseignement et de l'apprentissage grâce à la vidéo, dans le cadre d'une stratégie pédagogique ou en l'utilisant comme appui pour certains documents. La vidéo peut servir à introduire un nouveau cours ou un nouveau concept, ou à rappeler des connaissances déjà acquises. Elle peut s'inscrire dans le prolongement du travail accompli en classe en suscitant l'intérêt, la curiosité et la créativité et en incitant les élèves à mener des recherches et à résoudre des problèmes. De cette manière, la vidéo contribue à atteindre un but pédagogique plus large.
  • Vous pouvez utiliser la vidéo pour une activité parascolaire, c'est-à-dire en dehors des heures de cours, par exemple dans le cadre d'un club d'intégrité ou d'autres structures extrascolaires informelles. Cette approche présente toutefois des limites, notamment en ce qui concerne la présence d'un enseignant pour les activités pédagogiques et le nombre d'élèves qui pourront y participer.
 

Quelles activités puis-je entreprendre en utilisant la vidéo ?

Votre argumentaire n'est pas complet si vous ne tenez pas compte des activités pédagogiques que vous pouvez entreprendre en utilisant la vidéo.

Parmi ces activités, on peut citer l'écriture de scénarios, les jeux de rôle, l'écoute, les activités orales, les activités de recherche, les discussions en classe, les débats, les activités d'apprentissage coopératif, l'apprentissage par résolution de problèmes et par projet, l'apprentissage visuel, l'apprentissage par le jeu, l'apprentissage par actions, l'apprentissage par l'expérience et les activités de réflexion.

Toutes ces activités relèvent des trois domaines d'apprentissage sur lesquels repose l' initiative Éducation à la citoyenneté mondiale, à savoir les apprentissages cognitif, socioaffectif et comportemental.

Plusieurs descriptions d'activités proposées peuvent être téléchargées :

Vous pouvez vous servir de ces activités pour vous aider à planifier l'utilisation de la vidéo dans votre classe et pour compléter votre argumentaire.

 
Ensuite : Module 2 - Avant de regarder la vidéo anticorruption
Haut de page