Lors de la Journée mondiale des migrants, UNODC dévoile des outils pour aider les Etats à affronter la souffrance des personnes victimes de la traite

Photo: UNODC: Migrant smuggling boat

English/anglais

17 décembre 2010 -  Les gens quittent leur pays pour bien des raisons différentes, qu'elles soient économiques, sociales, politiques ou religieuses. De tous temps, les migrants ont surmonté l'adversité et trouvé ailleurs une vie meilleure. Aujourd'hui, la mondialisation a fait augmenter considérablement le nombre de migrants.

En 1990, l'Assemblée générale adopta la Convention Internationale sur la protection des droits des travailleurs migrants et des membres de leur famille. La Journée internationale des migrants, le 18 décembre, reconnaît l'existence des 214 millions de migrants du monde, leur contribution à la société et, fait important, rappelle leurs droits humains.

« Il est important de se rappeler, en particulier durant ces périodes difficiles, le rôle fondamental joué par les migrants dans le renforcement de l'économie mondiale, » dit le Secrétaire général des Nations unies Ban Ki-moon dans son message de commémoration de la journée mondiale des migrants 2010.

« Les migrants contribuent à la croissance économique et au développement humain ; ils enrichissent les sociétés par la diversité culturelle et les échanges de savoirs et de technologies ; et ils améliorent la balance démographique des nations vieillissantes. Alors même que pour la plupart, la migration est une expérience positive et responsabilisante, beaucoup d'autres souffrent des violations des droits de l'homme, la xénophobie et l'exploitation, » ajouta M. Ban Ki-Moon.

Malgré l'existence de nombreux migrants en situation régulière, beaucoup - des dizaines de millions - sont en situation irrégulière. Les traficants de migrants et les responsables de la traite des personnes profitent de leur vulnérabilité et les exposent à l'exploitation et aux abus. Le grand nombre de migrants illégaux victimes de ces groupes criminels mérite notre attention. Le naufrage tragique au large des cotes de l'ile Christmas mi-décembre qui causa la mort de douzaines de personnes illustre les risques auxquels les migrants sont confrontés.

Quasiment tous les pays sont touchés par le trafic des migrants et la traite des personnes, qui sont des entreprises à bas risque mais dont les profits sont importants pour les criminels. Les Etats doivent adopter une approche holistique pour mettre en œuvre des lois et politiques portant sur la criminalité transnationale, l'immigration et le contrôle des frontières tout en garantissant les droits de l'homme. Ils devraient non seulement se concentrer sur le démantèlement des réseaux criminels et mettre fin à la criminalité organisée, mais également soulager la véritable souffrance des victimes de la traite et du trafic si vulnérables aux abus des droits de l'homme.

UNODC appelle les Etats à la ratification des protocoles sur la traite des personnes et sur le trafic de migrants se rapportant à la Convention des Nations unies contre la criminalité transnationale organisée, et à la mise en œuvre totale des quatre piliers : la prévention des ces crimes, la poursuite des criminels, la coopération avec les autres Etats à cette fin et la protection des droits des victimes.

En tant que gardien de ces protocoles, UNODC coopère avec diverses parties prenantes pour aider les Etats à réduire la prévalence de la traite des personnes et de trafic des migrants. Au-delà de la ratification, les Etats doivent mettre en œuvre ces protocoles.

Pour assister les Etats membres dans leurs efforts, UNODC a développé deux manuels : le Toolkit to Combat Smuggling of Migrants et le UNODC Model Law against Smuggling of Migrants. Ces manuels offrent des conseils techniques et une assistance juridique (notamment une série de pratiques prometteuses) pour les Etats qui doivent faire face à des occurrences de traite des personnes et de trafic de migrants. Pour former les professionnels de la justice aux enquêtes et aux poursuites sur les thèmes de la traite et du trafic de migrants, UNODC a également publié le Basic Training Manual on Investigating and Prosecuting the Smuggling of Migrants.

Informations Complémentaires:

The Toolkit to Combat Smuggling of Migrants (pdf)

The UNODC Model Law against Smuggling of Migrants (pdf)

Basic Training Manual on Investigating and Prosecuting the Smuggling of Migrants (pdf)

UNODC and Human Trafficking

[close]
Related Videos
    All Multimedia