Demi Moore et Ashton Kutcher se joignent au Secrétaire général de l'ONU pour inaugurer le Fonds des Nations Unies pour les victimes de la traite des personnes

Photo: Ashton Kutcher & Demi Moore - Poster Slogan "Real Men don't Buy Girls"

Anglais/English

New York, 4 novembre 2010 - Dans une tentative pour aider les victimes de la traite des personnes, le Secrétaire général Ban Ki-moon inaugure aujourd'hui le Fonds des Nations Unies pour les victimes de la traite des personnes ( http://www.unodc.org/unodc/en/human-trafficking-fund.html) avec les stars hollywoodiennes et militants humanitaires Demi Moore et Ashton Kutcher. Seront aussi présents pour soutenir cette cause Joseph Deiss, Président de l'Assemblée générale, Yury Fedotov, Directeur exécutif de l'Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (UNODC), ainsi que des anciennes victimes de la traite, et le journaliste du New York Times et auteur au Prix Pulitzer Nicholas Kristof.

Le Fonds est l'un des éléments principaux du nouveau Plan d'action global des Nations Unies pour combattre la traite des personnes, adopté par l'Assemblée générale en juillet 2010. Il fournira une aide humanitaire, juridique et financière aux victimes de la traite des êtres humains, avec pour but d'augmenter le nombre de victimes secourues et d'étendre l'assistance qui leur est apportée.

Mme Moore et M. Kutcher sont très engagés dans la lutte contre la traite des êtres humains. Il ont créé « DNA », la Fondation Demi et Ashton, qui a pour objectif de sensibiliser le public, partout dans le monde, à l'exploitation sexuelle des enfants, changer les stéréotypes culturels sur le sujet et réintégrer les victimes. « La liberté est un droit de l'homme élémentaire et l'esclavage est l'une des plus grande menace à cette liberté », déclara M. Kutcher. « Personne n'a le droit de réduire autrui à l'esclavage, » dit Mme Moore.

Cruelle ironie du sort, les victimes de la traite sont trop souvent considérées comme des criminels plutôt que des victimes de la criminalité. Reconnaissant cela, le Secrétaire général Ban Ki-Moon déclara : « De nombreuses victimes finissent coincées, sans proches, prisonnières de l'esclavage moderne. Elles ne demandent pas toujours de l'aide parce qu'elles sont isolées ou ne parlent pas la langue locale. Elles sont parfois terrifiées, par la peur d'être traitées comme des criminels alors même qu'elles ont été forcées à commettre des actes criminels. »

M. Fedotov, dont l'Office administrera le Fonds avec le soutien d'un conseil d'administration, affirma : « Nous sommes honorés d'avoir Demi Moore et Ashton Kutcher à nos côtés pour inaugurer le Fonds des Nations Unies pour les victimes de la traite des personnes. Nous espérons que le formidable engagement de Demi et Ashton pour la cause des victimes de la traite en inspirera d'autres à en faire autant. »

Les Nations Unies estiment à 2.4 million le nombre d'individus actuellement victimes de la traite des personnes. Aucun pays n'est épargné. La traite des êtres humains touche tous les Etats du monde, en tant que pays d'origine, de transit ou de destination. L'UNODC rapporte que des victimes de 127 pays sont exploitées dans 137 Etats au minimum. La traite prend plusieurs formes : le travail forcé ; la servitude domestique et le mariage forcé ; le trafic d'organes ; ainsi que l'exploitation des enfants dans la mendicité, le commerce sexuel et la guerre.

« Le Fonds encouragera plus de partenariats entre les gouvernements, le secteur privé, les organisations internationales, les ONG et les personnes privées, pour qu'ils puissent unir leurs forces pour aider les victimes de la traite, notamment les femmes et les enfants, » souligna le chef de l'UNODC. « Je suis très fier que l'Office des Nations Unies contre la drogue et le crime serve d'administrateur pour ce Fonds. L'UNODC travaille depuis des années dans la lutte contre la traite des personnes, en concentrant ses efforts sur la prévention du trafic, la poursuite des auteurs, la protection des victimes et la construction de partenariats pour mettre fin à ce crime honteux et aider les victimes. »

Durant cet événement, M. Fedotov annonça que les premières contributions au Fonds viendraient des gouvernements du Qatar, du Luxembourg et de l'Egypte, ainsi que de M. Naguib Sawiris, PDG de Orascom Telecom. M. Fedotov exprima sa gratitude envers ces donateurs pour avoir été les premiers contributeurs.

L'UNODC a attiré l'attention sur la souffrance des victimes de la traite grâce à l'Initiative globale pour lutter contre la traite des êtres humains (UN.GIFT) et la Campagne Cœur Bleu. Le slogan du Fonds sera «  Ayez du cœur pour les victimes de la traite des personnes », faisant ainsi clairement référence à la Campagne Cœur Bleu, qui est rapidement devenu un symbole international de la lutte contre la traite des êtres humains et de la solidarité avec les victimes.

l'UNODC invite tous les gouvernements et les fondations, le secteur privé et même les personnes privées à généreusement apporter leur contribution au Fonds. Pour plus d'informations sur les moyens d'apporter une contribution, veuillez contacter Mme Simone Monasebian, Directrice du bureau de l'UNODC à New York, au 1-212-963-5631 ( monasebian@un.org) ou http://www.unodc.org/unodc/en/human-trafficking-fund.html

Informations complémentaires:

Communiqué de presse

ED's speech

United Nations Voluntary Trust Fund for Victims of Human Trafficking

UNODC and human trafficking

Blue Heart Campaign against human trafficking

UN.GIFT

Secretary-General's Speech

[close]
Related Videos
    All Multimedia