L'ecstasy et la méthamphétamine, drogues de premier choix en Asie de l'Est et du Sud-Est

Photo: UNODC

English/anglais

25 novembre 2010 - Selon le dernier rapport de l'UNODC, les stimulants de type amphétamine - drogues STA - en particulier la méthamphétamine, sont maintenant classés dans le top trois des drogues les plus populaires en Asie de l'Est et du Sud-Est, déclassant ainsi les drogues traditionnellement consommées telles que l'héroïne, l'opium ou le cannabis.

Le rapport Patterns and Trends of Amphetamine-Type Stimulants and Other Drugs: Asia and the Pacific montre les STA comme une menace émergente pour la santé et l'application de la loi dans la région, avec un nombre d'individus en Asie de l'Est et du Sud-Est ayant consommé des amphétamines durant l'année passée s'étendant de 3.4 million à 20.7 million - une portion notable du nombre mondial de consommateurs estimé entre 14 million et 53 million.

Parlant de la propagation des STA et de ses effets sur la santé et la protection sociale, Yury Fedotov, le Directeur exécutif de l'UNODC, nota : « L'augmentation de la production et de la consommation de STA est une tendance inquiétante et un défi croissant pour la santé dans la région. Alors que le niveau de développement général est en hausse dans de nombreux pays et que la vie de plusieurs millions d'individus s'améliore, la propagation des STA est une situation triste - et inutile - et à laquelle nous devons nous attaquer urgemment. »

En plus de la menace que les STA posent pour la santé, la propagation des ces drogues est liée à la criminalité organisée dans la région. En Asie du Sud par exemple, les industries chimiques et pharmaceutiques licites offrent au crime organisé une base attractive à partir de laquelle les STA peuvent être produites et vendues, et contrairement aux drogues naturelles qui dépendent du climat et de la géographie, les STA peuvent être produites dans des laboratoires clandestins en utilisant des ingrédients et formules aisément accessibles. Cette facilité d'établissement des infrastructures a été remarquée avec le déplacement de la production des zones traditionnelles telles que l'Europe Occidentale vers les marchés plus lucratifs des pays en développement.

S'exprimant lors du lancement du rapport à Tokyo, Sandeep Chawla, le Directeur des affaires publiques de l'UNODC déclara : « En étant capables de produire des STA dans leurs caves ou arrière-cours, les criminels se retrouvent avec de nouvelles opportunités qui doivent leur être retirées. Alors que les lieux de production et de consommation des drogues traditionnelles telles que l'héroïne ou la cocaïne sont généralement géographiquement éloignés, les drogues synthétiques peuvent en revanche être produites quasiment dans la cuisine des consommateurs. Ce qui signifie qu'il n'y a pas de longues voies de trafic le long desquels les agences en charge de l'application de la loi pourraient intercepter les drogues. Les STA présentent ainsi de nouveaux défis pour ces agences. »

Développé sous de programme de l'UNODC Global Synthetics Monitoring: Analyses, Reporting and Trends (SMART), le rapport met en avant la propagation des STA, s'intéressant à l'amphétamine, la méthamphétamine, la méthcathinone et les substances de groupe ecstasy. Une tendance particulièrement inquiétante soulignée par le rapport - et un exemple de l'évolution des défis sanitaires et d'application de la loi - est l'augmentation continue de la consommation et du trafic de kétamine en Asie du l'Est et du Sud-Est. Une alternative bon marché aux drogues de type ecstasy et facilement accessible du fait de son usage médical, la propagation de cette drogue est très perturbante et doit être combattue rapidement. En 2009, 6.9 tonnes de kétamine furent saisies dans la région et près de 6.3 tonnes l'année précédente. Avec presque 85% des saisies mondiales faites en Asie de l'Est et du Sud-Est en 2009, la kétamine est un parfait exemple de l'expansion des STA dans la région.

Malheureusement, et comme c'est trop souvent le cas, l'installation de la prospérité dans une zone est fréquemment suivi d'une augmentation des drogues sur ce marché. Comme l'Asie de l'Est et du Sud-Est ont vu leur richesse s'accroitre et les mouvements de personnes et de biens s'accélérer sortant des millions d'individus de la pauvreté, il est regrettable d'observer l'expansion d'organisations criminelles liées à la drogue et l'augmentation de la production, du trafic et de la consommation de STA et autres drogues en résultant.

Information complémentaire:

Patterns and Trends of Amphetamine-Type Stimulants and Other Drugs: Asia and the Pacific (pdf)

[close]
Related Videos
    All Multimedia