La société civile joue un rôle crucial dans le combat contre la criminalité transnationale organisée, selon le chef de UNODC

Mr. Fedotov with NGOs; Photo: UNODC English / Anglais

20 octobre 2010 - Au cours d'une réunion organisée aujourd'hui avec les organisations non-gouvernementales, Yury Fedotov, Directeur exécutif d'UNODC, exprima sa profonde appréciation pour le rôle joué par les organisations de la société civile sur la ligne de front du combat contre la criminalité transnationale organisée et pour le soutien qu'elles apportent aux victimes.

Organisée en marge de la 5 e session de la Conférence des Etats parties à la Convention des Nations unies contre la criminalité transnationale organisée, cette rencontre est la première du genre pour M. Fedotov, depuis son arrivée à UNODC. Cette réunion a été orchestrée par NGO Alliance on Crime Prevention and Criminal Justice, une « méta-organisation »  regroupant des centaines d'organisations œuvrant pour la prévention du crime, la réforme de la justice et la protection des victimes de la traite ou travaillant dans des domaines qui touchent d'autre formes de criminalité.

Michael Platzer, Président du NGO Alliance de Vienne, a souligné comment les ONG aidaient le travail de UNODC. Il a appelé à plus de coopération et insisté sur l'importance de mettre les ONG à contribution. Il a également rappelé que UNODC pourrait faire un usage plus effectif de la base mondiale que représente les réseaux de la société civile : « Les individus qui s'intéressent aux sujets abordés par vos organisations intergouvernementales sont très compétents, ce sont des experts dont UNODC pourrait tirer un bien meilleur avantage ».

M. Fedotov loua la contribution des ONG, en disant : « Votre témoignage est crucial dans le débat international sur la prévention du crime organisé et la protection des victimes ». Il continua sa déclaration en insistant sur le caractère transnational d'une criminalité qui ignore les frontières, une caractéristique qui rend le savoir des ONG indispensable pour assister les Etats membres.

M. Fedotov exprima sa satisfaction face au grand nombre d'ONG présentes à cette 5 e session de la Conférence des parties, spécifiant qu'il s'était « personnellement engagé à donner un espace pour qu'elle puissent mutuellement se soutenir, se battre contre l'injustice et agir au nom des victimes que nous voulons tous servir ». Il ajouta que sans une forte coopération, lui et son personnel ne seraient pas en mesure de remplir le mandat de l'Office.

Parlant des efforts que doivent entreprendre les ONG pour renforcer les conclusions de cette session de la Conférence, le Directeur Exécutif leur a conseillé d'intensifier leur rôle de sensibilisation et de s'assurer que les Etats membres tenaient compte de leur voix. Il conclut la rencontre en ajoutant qu'il était enthousiaste à l'idée d'un dialogue continu avec les ONG dans le futur.

[close]
Related Videos
    All Multimedia