L'Afrique de l'Ouest devient-elle le nouveau noyau du trafic mondial de méthamphétamine ?

Photo: UNODC English / Anglais

28 octobre 2010 - La fabrication illicite de méthamphétamine n'est pas un phénomène complètement nouveau pour le continent africain. Depuis 2004, des rapports réguliers faisant état de la production illicite de cette substance nous sont parvenus d'Afrique du Sud, et l'Egypte a signalé un cas récemment, en avril 2010. Depuis les 12 derniers mois, des signes indiqueraient que des stimulants de type amphétamine seraient également fabriqués en Afrique de l'Ouest.

En juillet 2009, des produits chimiques et du matériel utilisés dans la production d'ecstasy ont été découverts en Guinée, soulignant le potentiel de fabrication de l'Afrique de l'Ouest. Depuis cela, de nombreuses affaires de trafic de méthamphétamine venant de différents pays de la région, dont le Cameroun, la Côte d'Ivoire, le Ghana, la Guinée, le Sénégal et le Nigéria ont été reportées.

Les derniers développements concernant la méthamphétamine en Afrique sont mis en évidence dans la dernière version du Global SMART Update Volume 4, publié par le programme de Contrôle mondial des synthétiques : Analyses, rapports et tendances (SMART) de l'UNODC. Les évolutions concernant l'Afrique peuvent être trouvées dans segment spécial de cette mise à jour.

« Les événements en Afrique affectent également d'autres régions » déclara Beate Hammond, Directrice du programme Global SMART. « Les destinations principales de la méthamphétamine trafiquée par l'Afrique sont hors de cette ère géographique, à savoir le Japon suivi de la République de Corée. Nous avons également reçu des rapports de Malaisie et de Thaïlande. » Les contenants sont habituellement multi-kilo et les méthodes de recel sont similaires à celles usitées par les organisations criminelles d'Afrique de l'Ouest pour d'autres types de stupéfiants. Des cargaisons plus importantes ont également été rapportées. En mai 2010, les autorités nigérianes ont arrêté deux cargos transportant au total 63 kg de méthamphétamine et amphétamine en direction du Japon et de l'Afrique du Sud.

L'augmentation du trafic de méthamphétamine pourrait avoir une dimension sanitaire importante. Une consommation accrue d'amphétamine a déjà été observée dans plusieurs pays d'Afrique de l'Ouest, même parmi les portions jeunes de la population.

Cette nouvelle version contient également des informations sur la consommation de drogues synthétiques parmi des étudiants brésiliens, sur les saisies majeures ainsi que sur l'émergence d'un nouveau produit chimique non-contrôlé qui pourrait être utilisé dans la production d'ecstasy.

Le Global SMART Update est publié deux fois par an dans l'objectif de fournir des dossiers réguliers faisant état des nouvelles tendances de la situation mondiale, rapidement changeante, des drogues synthétiques.

 

Information Complémentaire:

Global SMART Update Volume 4

[close]
Related Videos
    All Multimedia