Les drogues de synthèse connaissent une ascension fulgurante, selon l'INCB

Photo: Hamid Ghodse, President of the INCB, during the launch of the report English / Anglais

2 mars 2011 - Selon le rapport annuel 2010 de l'International Narcotics Control Board (INCB) qui a été lancé aujourd'hui à Vienne, les drogues de synthèse sont produites plus rapidement et leur production croît à grande vitesse.
En Europe, seize nouvelles drogues de synthèse sont suivis, au Japon, le nombre est plus élevé que cinquante et un. "Compte tenu des risques pour la santé posés par l'abus des drogues de synthèse, nous exhortons les gouvernements à adopter des mesures nationales de contrôle pour prévenir la fabrication, le trafic et l'abus de ces substances", explique Hamid Ghodse, président du Conseil.

Le rapport examine comment la corruption sape la lutte contre le trafic de drogue et compromet le travail des autorités en place en ce qui concerne le contrôle et répression du trafic de drogue (les représentant des forces de l'ordre et de la justice sont souvent confrontés à d'énormes pressions exercé par le milieu du crime organisé lorsqu'ils travaillent pour arrêter le trafic de drogue.) Le rapport souligne également le besoin d'accorder plus d'attention à la prévention de la corruption.

D'autre part, les drogues licites nécessaires pour le traitement médical ne sont pas disponibles dans toutes les régions du monde. Plus de 80 pour cent de la population mondiale n'a pas ou très peu d'accès aux médicaments contre la douleur et à cause de cela en souffre, selon un supplément spécial du rapport de l'INCB. Le Conseil recommande avec insistance aux gouvernements de prendre des mesures, par exemple en  recueillant des données statistiques sur les besoins en médicaments licites, en adaptant la législation et en améliorant l'éducation et la formation.

En outre, le rapport fournit aussi un effondrement de la production, du trafic et des modes d'abus dans les régions du monde. L'Europe de l'Ouest est le plus grand marché du monde pour l'héroïne, avec environ 60 pour cent de la consommation régionale étant représenté par quatre pays (Royaume-Uni, Italie, France et Allemagne). Le rapport indique que le trafic de cocaïne en provenance d'Afrique vers l'Europe est à nouveau en hausse. Après une baisse dans la région au cours des deux dernières années, le trafic a repris, comme le prouve plusieurs prises à grande échelle en 2010.

( Voir le rapport complet et les informations complémentaires )

L'International Narcotics Control Board (INCB) est l'organe de surveillance indépendante pour la réalisation des conventions internationales de contrôle des drogues de l'Organisation des Nations Unies. Il a été fondé en 1968 conformément à la Convention unique sur les stupéfiants de 1961. S'appuyant sur ses activités, l'INCB publie ce rapport annuel qui fournit un examen exhaustif de la situation de contrôle des drogues dans diverses parties du monde. En tant qu'organisme impartial, l'INCB tente d'identifier et prévoir les tendances inquiétantes et propose des mesures adéquates.

Informations Complémentaires

Organe international de contrôle des stupéfiants (INCB)

Rapport annuel 2010 de l'INCB

Rapport mondial sur les drogues

[close]
Related Videos
    All Multimedia