Les organisations locales sont essentielles pour la création de sociétés saines, affirme le directeur général

Photo: UNODCEnglish / Anglais

25 mars 2011 - En s'assurant du soutien des militants pour permettre l'expression d' un éventail complet des avis sur les questions de drogues, Yuri Fedotov, directeur général de l'Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (UNODC), a souligné l'importance des initiatives communautaires et locales dans la prévention de la consommation de drogues.

"Dans la lutte contre la drogue, il n'est pas seulement question de politique et de répression mais de familles, d'enseignants, d'animateurs et des mentors. La prévention commence par une communauté qui se soucie des vulnérables." Après avoir écouté les préoccupations des groupes, M. Fedotov a déclaré que l'action au niveau communautaire doit être renforcée. "Penser globalement, agir localement", a-t-il exhorté.

M. Fedotov a déclaré qu'il est pour un dialogue avec toutes les parties, y compris ceux qui font valoir des divergences d'opinion. Toutefois, il a souligné: "Il ne faut pas remettre en cause la question clé - il y a des gens qui ont besoin de traitement."

Il a félicité ceux qui travail dans l'ombre, loin des projecteurs des médias: "Vous êtes les héros méconnus de la société. Parfois, une personne a juste besoin d'une chance et un coup de main. Votre soutien et vos encouragements peuvent faire une grande différence pour les gens dans le désespoir" a-t-il dit.

Le directeur général a indiqué que ce type de coopération pourrait permettre un échange fructueux d'idées et d'expériences. L'UNODC développe une formation basé sur la famille, l'éducation par rapport aux drogues pour renforcer l'expérience de vie et l'estime de soi pour prévenir l'utilisation de substances chez les enfants et les adolescents, et des programmes de lutte contre la toxicomanie dans le milieu du travail.

"Ensemble, nous pouvons travailler à des stratégies communautaires efficaces pour  résoudre les problèmes, leur apprendre à évaluer leurs problèmes de toxicomanie de manière locale et élaborer un plan global pour y faire face. "Nous avons besoin de savoir ce qui rend certaines personnes plus vulnérables à la dépendance", a déclaré M. Fedotov. "J'ai donc l'intention d'élargir la concertation avec tous les membres de la société - des décideurs aux personnes de terrain".

[close]
Related Videos
    All Multimedia