L'UNODC et les forces de paix des Nations Unies s'associent pour lutter contre la drogue et la criminalité dans les zones de conflit

UN Photo/Evan Schneider: Alain Le Roy (left) and Yury Fedotov shake hands after signing pact to fight organized crime in conflict areas English / Anglais

2 mars 2011 - L'UNODC et le Département des Opérations de maintien de la paix des Nations Unies ont signé hier un plan d'action conjoint pour renforcer davantage leur coopération dans la lutte contre la drogue et le crime organisé dans les zones de conflit et de post-conflit, et pour combattre de façon proactive les menaces à la stabilité et la sécurité.

S'exprimant à cette occasion, le directeur général de l'ONUDC, Yury Fedotov, a déclaré: "Pour que le développement est bien lieu, il faut tout d'abord de la sécurité. L'Organisation des Nations Unies doit intégrer les réponses à la criminalité transnationale organisée, et ce y compris la réforme de la justice pénale, dans son activité de maintien de la paix, de consolidation de la paix, de sécurité, de développement et de désarmement. Le Département des opérations de maintien de la paix de l'UNODC a joint un plan d'action qui est une étape importante dans cette direction."

Ajoutant que la lutte contre la drogue et le crime organisé est essentielle au succès des opérations de maintien de la paix parce que les criminels exploitent les régions affaiblies par la guerre, M. Fedotov a souligné que lUNODC et le Département des opérations de maintien de la paix ont des mandats et des avantages comparables qui se complètent les uns les autres. Ceci leur permet d'améliorer l'impact de leurs efforts pour renforcer la paix et la stabilité, et pour appuyer l'agenda de sécurité et de développement des Nations Unies.

Alain Le Roy, le Secrétaire général adjoint pour les opérations de maintien de la paix, a déclaré: "Le Département des opérations entreprend une grande variété de tâches complexes pour aider les pays déchirés par des conflits à créer les conditions d'une paix durable, pour aider à construire des institutions durables de la gouvernance à la réforme du secteur de la sécurité et de la surveillance des droits humains. Afin de renforcer ces tâches, l'organisation cherche des partenaires ayant des avantages comparables dans des domaines particuliers pour aider à favoriser l'appropriation nationale et le développement des capacités grâce à l'apport de connaissances et d'expertise".

Plus précisément, le partenariat actuel entre l'UNODC et le Département des opérations de maintien de la paix en Afrique de l'Ouest offre un modèle de réussite pour la coopération intégrée dans d'autres régions. En Juillet 2010, les deux organisations ont adhéré à la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest, le Département des affaires politiques du Secrétariat de l'ONU, l'Office des Nations Unies pour l'Afrique occidentale et l'Organisation internationale de police criminelle (INTERPOL) pour établir le West Africa Coast Initiative pour la lutte contre le trafic de drogue et la criminalité transnationale organisée dans la région. L'initiative vise à renforcer les capacités nationales et régionales en Afrique de l'Ouest dans les domaines de l'application des lois, la médecine légale, l'intelligence, la gestion des frontières et le blanchiment d'argent mais également le renforcement du système de la justice pénale.

Dans d'autres domaines, l'UNODC et le Département des opérations de maintien de la paix sont en train d'accroître la coopération sur la réforme du secteur de la sécurité, tandis qu'au Soudan, ils travaillent sur la justice pénale et la réforme pénitentiaire. L'UNODC apportera également son avis d'experts pour l'élaboration et la mise en œuvre, par le département des opérations de maintien de la paix, du concept de prisons rapidement opérationnelles.

Dans le nouveau plan d'action conjoint, les deux organismes collaboreront à la mise en œuvre des activités spécifiques en fonction des objectifs communs, y compris l'élaboration de documents d'orientation et de politique dans des domaines comme la réforme de la justice pénale, les prisons et la gestion des établissements correctionnels dans les situations post-conflit; la réforme de la sécurité du secteur; le renforcement des mécanismes de l'État face aux réseaux criminels; le trafic de drogues et de personnes; et la lutte contre la corruption et le pillage des ressources naturelles.

Ils collaboreront également à offrir une formation, notamment par le biais de formations en ligne, le cas échéant, en utilisant des boîtes à outils élaborés par l'UNODC dans des domaines tels que la formation de la justice pénale pour les forces de l'ordre (y compris les policiers, les enquêteurs, les procureurs et les juges, des analystes du renseignement et les agents des douanes). L'UNODC va également soutenir les programmes du Département des opérations de maintien de la paix, tels que ceux relatifs à la formation des hommes de justice pour les opérations de maintien de la paix.

En tant que gardien de la Convention des Nations Unies contre la corruption et de la Convention des Nations Unies contre la criminalité transnationale organisée et ses protocoles, l'UNODC fournira des conseils techniques pour le personnel de maintien de la paix sur la mise en œuvre de ces conventions. L'UNODC et le Département des opérations de maintien de la paix informera le Conseil de sécurité sur le lien entre la paix et la sécurité internationales et le crime organisé.

"Nos efforts pour établir la paix et la sécurité dans les régions post-conflit sera bénéfiques pour les femmes et les hommes, les familles et les enfants qui vivent actuellement dans la crainte d'être victimes des trafiquants de drogue et des autres criminels. Ensemble, nous pouvons aider à construire et à restaurer des communautés qui seront sûrs , saines et justes", a conclu M. Fedotov.

[close]
Related Videos
    All Multimedia