UNODC and Pakistan step up cooperation to confront grave challenges

Photo: UNODC English / Anglais

23 mars 2011 - L'UNODC et le Gouvernement du Pakistan ont présenté les principaux jalons réalisés depuis que le Programme de l'UNODC pour le Pakistan a été convenu en Juillet 2010. De manière parallèle, l'équipe a souligné les défis continus posés par les drogues illicites et la criminalité dans le pays et les principaux cadres stratégiques élaborés en réponse.

A cette occasion, le directeur général, Yury Fedotov, a déclaré, " Le Pakistan est à la pointe du contrôle international des drogues, avec ses services répressifs qui sont les premiers intervenants dans la lutte contre le trafic de drogue en provenance d'Afghanistan. Nous nous réjouissons de notre coopération accrue avec le gouvernement du Pakistan pour lutter contre le trafic de drogue et le crime organisé dans le pays et dans la région. Pour nos donateurs, je tiens à souligner que le programme nécessite encore plus d'argent et le financement intégral dans les premières étapes contribuera à renforcer l'impact global de notre assistance technique d'ici 2014 ".

M. Fedotov a salué l'UNODC - l'Initiative triangulaire qui a contribué à forger un niveau sans précédent de coopération entre l'Afghanistan, l'Iran et le Pakistan sur des questions essentielles telles que la sécurité des frontières et la coopération régionale pour combattre le trafic de drogue. En vertu de l'initiative, plusieurs opérations ont eu lieu, conduisant à d'importantes saisies de drogues - plus de 2.500 kg d'opium, d'héroïne et de haschisch - et à l'arrestation de trafiquants de drogue.

M. Fedotov a ajouté que l'UNODC a élaboré un Programme régional pour aider à promouvoir la responsabilité partagée entre l'Afghanistan, l'Iran, le Kazakhstan, le Kirghizistan, le Pakistan, le Tadjikistan, le Turkménistan, l'Ouzbékistan et la communauté internationale, et pour augmenter leurs capacités à lutter contre le trafic illicite de drogues et les menaces similaires en améliorant la stabilité, la sécurité et la primauté du droit.

Jeremy Douglas, représentant de l'UNODC au Pakistan, a souligné que les défis ne doivent pas être sous-estimée: "La situation au Pakistan par rapport à la drogue et le crime a eu plus d'impacts graves qu'escomptés - les partenaires du développement commencent à prendre conscience de ce fait".

L'UNODC et le Gouvernement du Pakistan travaillent en étroite collaboration pour mettre en œuvre un programme historique pour le pays, offrant un développement complet d'assistance qui cible les problèmes liés à la drogue et au crime au Pakistan. Le programme est axé sur trois domaines interdépendants de l'assistance - le trafic illicite et la gestion des frontières, la justice pénale et la réduction de la demande de drogues et le VIH / SIDA.

Le Secrétaire du Ministère de contrôle des stupéfiants du Pakistan, M. Iftikhar Ahmed, a déclaré: " Nous sommes très heureux de notre coopération continue et croissante avec l'UNODC. Pour faire face à l'afflux de drogues illicites en provenance d'Afghanistan, nous avons besoin d'efforts combinés et nous sommes reconnaissants pour l'expertise technique et l'aide financière que l'UNODC a fournit ".

Une des principales réalisations récentes dans le cadre du programme pour le pays, c'est la création du premier Bureau de liaison des frontières (BLO) à Torkham, ville limitrophe avec l'Afghanistan. Le bureau de liaison, un concept développé par l'UNODC, réunit les différentes agences et autorités pour renforcer la coordination et améliorer la gestion des frontières.

Photo: UNODC: Lef to right - Jeremy Douglas, UNODC Representative for Pakistan; Yury Fedotov, UNODC Executive Director and Secretary of the Ministry of Narcotics Control of Pakistan, Iftikhar Ahmed

"En tant que pays de destination et de transit de plus de 40 pour cent des opiacés produit en Afghanistan ainsi que pays de transit clé pour les précurseurs, les frontières du Pakistan sont particulièrement vulnérables, et nous espérons que le bureau de liaison à la frontière de Torkham apportera une contribution à la lutte contre certains des trafic et des crimes organisés transnationaux ", a déclaré Jeremy Douglas.

L'UNODC fournit une gamme d'équipement de dépistage et de détection des drogues pour les autorités pakistanaises, met en place des installations de formation, améliore la collecte des données de drogue, et assiste le gouvernement pour améliorer le fonctionnement du système de justice pénale.

En réponse aux demandes de formation des services répressifs, l'UNODC et le gouvernement du Pakistan ont mis en place une série de centres de formation assisté par ordinateur qui offre plus de 70 modules de formation élaborés par des experts internationaux et par l'UNODC. Pour garantir l'appropriation et la compréhension locale, ces modules sont offerts en ourdou et sont adaptées au pachtou.

En réponse à une demande formulée par le gouvernement du Pakistan, l'UNODC a appuyé les représentants de la justice et des forces de l'ordre dans leurs efforts pour se remettre des dommages causés par les inondations de 2010. La semaine dernière, l'UNODC a mis à disposition des véhicules et des motos de remplacement pour les autorités policières afin de leur permettre d'atteindre les communautés éloignées et aider à rétablir l'ordre dans un environnement difficile.

L'UNODC et le gouvernement du Pakistan ont également continué à travailler ensemble pour l'amélioration des services de traitement par la formation des fournisseurs de services du gouvernement et des ONG et pour le développement des directives de traitement. De plus, cette année, une enquête sur l'usage de drogue au Pakistan sera menée, afin de préparer le terrain pour une assistance supplémentaire dans la prévention et le traitement de l'usage de drogues.

Information supplémentaire:

UNODC Pakistan

[close]
Related Videos
    All Multimedia