Des PDG allemands demandent aux législateurs de prendre des mesures contre la corruption

Photo: UNODC

16 août 2012 - Les dirigeants des 35 plus grandes entreprises allemandes ont exhorté les législateurs de leur pays à ratifier la Convention des Nations unies contre la corruption dans une lettre commune, publiée il y a peu par divers journaux allemands et internationaux. Avertissant que ne pas ratifier la Convention décrédibiliserait les entreprises allemandes à l'étranger, ils se sont accordés à dire que « dans le contexte international actuel, un pays démocratique tel que l'Allemagne doit se montrer entièrement crédible et ne pas prendre de risques inutilement. »

« L'industrie allemande souhaiterait une concurrence sans corruption et loyale dans tous ses pays partenaires », ont affirmé les dirigeants d'entreprises, qui reconnaissent que la Convention, ratifiée par 161 Etats, est le traité international le plus significatif dans la lutte contre la corruption. « Ratifier la Convention soutiendrait les entreprises dans leur lutte contre la corruption », ont-ils ajouté.

L'Allemagne a signé la Convention en décembre 2003, mais ne l'a pas ratifiée à ce jour. Selon les dirigeants d'entreprise, l'un des obstacles à la ratification de la convention est l'absence d'une législation claire en Allemagne sur la corruption des élus. « Les parlementaires honnêtes ne seront pas inquiétés par des règlementations plus strictes », ont-ils déclaré.

La corruption représente l'un des plus grands défis à échelle mondiale et pèse énormément sur le développement. L'impact de la corruption sur le secteur privé est considérable : elle entrave la croissance économique, fausse la concurrence, présente des risques juridiques et peut sérieusement entacher la réputation d'une entreprise. La corruption coûte cher aux entreprises, et ces coûts sont répercutés sur les consommateurs.

Ces dernières années, le secteur privé s'est montré disposé à s'impliquer dans la prévention et la lutte contre la corruption, notamment par le biais d'actions concrètes pour garantir l'intégrité des entreprises et une concurrence loyale pour tous. Des appels à la ratification et à l'application de la Convention ont eu lieu au cours des grands sommets internationaux, notamment le G8 et le G20.

Saluant l'action des entreprises allemandes, Dimitri Vlassis, Directeur de la Section contre la corruption et la criminalité économique de l'ONUDC, a déclaré : « Cette initiative démontre que la lutte contre la corruption nécessite un partenariat entre les secteurs public et privé, notamment pour établir un cadre efficace et exhaustif. »

Prévenir et lutter contre la corruption incombe à tous les acteurs de la société. Dans cette optique, l'ONUDC a développé diverses initiatives qui impliquent les différentes parties prenantes, notamment le secteur privé. « L'offre publique initiale d'intégrité » (Integrity IPO) en fait partie. Dans le cadre de l'IPO d'intégrité, l'ONUDC recherche des entreprises prêtes à investir dans un fonds qui servira à répondre aux besoins d'assistance technique des pays en développement. « Nous recherchons des investisseurs prêts à prendre position en faveur de l'intégrité », explique M. Vlassis. « En joignant nos forces et en investissant dans des régions qui ont besoin de notre aide, nous pourrons obtenir des marchés compétitifs mais justes. Cependant, nous devons agir vite, et bien. Nous risquerions de ne pas atteindre une situation équitable mais bien un système à deux vitesses. »

L'ONUDC travaille également avec le secteur privé pour adopter des politiques de lutte contre la corruption qui soient dans la lignée de la Convention et renforcent la responsabilisation et la transparence. Conformément au Pacte mondial des Nations unies, qui est le plus important sommet de partenariat public et privé de l'Organisation, l'ONUDC a développé un outil de formation en ligne pour le secteur privé. Ce dernier a pour but de mieux faire connaître le 10 ème principe anti-corruption du Pacte mondial et de sa base, la Convention. Depuis son lancement il y a un an, le site a reçu plus de 300 000 visites. L'outil de formation en ligne est disponible sur http://thefightagainstcorruption.unodc.org.

Informations associées :

Outil de formation en ligne "Lutte contre la corruption"

Pacte mondial des Nations unies

ONUDC : actions contre la corruption et la criminalité économique

[close]
Related Videos
    All Multimedia