Albanie : une jeune fille de quinze ans retrouve une vie normale après avoit été victime de la traite des personnes

Photo: UNODC

11 juin 2012 - Ana, une adolescente albanaise, était âgée de deux ans seulement lorsque ses parents ont divorcé. Ana est allée vivre avec la nouvelle famille de son père, mais a pris la décision de s'enfuir lorsque ses conditions de vie étaient devenues trop difficiles.

Jeune adolescente, seule et sans revenus, la jeune fille a rencontré deux garçons qui lui ont promis de l'aider à trouver un emploi « d'hôtesse » au Kosovo -à la condition qu'elle fasse tout ce qu'ils lui disent de faire, sans poser de questions. L'offre d'emploi au Kosovo ne s'est jamais concrétisée. Elle a en revanche été forcée à travailler en tant que vendeuse dans un hôtel et une discothèque et de voler et de vendre des drogues. Lorsqu'elle a tenter de s'y opposer et de s'échapper, les garçons ont menacé Ana par la violence.

Le trio a été découvert par les autorités kosovares et renvoyé en Albanie, où Ana a ensuite été contrainte à se prostituer.

Ana a fini par échapper à ses ravisseurs et a contacté la police, qui l'a orientée vers Différents et égaux (D&E), une ONG albanaise créée en 2004 pour fournir des services de protection et de réinsertion sociale aux victimes de violences, d'exploitation et de traite des personnes. Par le biais d'un projet financé par le Fonds d'affectation spéciale de l'ONU pour les victimes de la traite des personnes en 2011, l'ONG fournit une assistance de réinsertion aux victimes albanaises de la traite des êtres humains et aux personnes les plus menacées par ce fléau.

Ana avait 15 ans lorsqu'elle est arrivée au foyer. Elle a rejoint un groupe d'adolescentes qui avaient toutes été rescapées de circonstances similaires. Dans ce centre, elle a passé un examen  médical, notamment des analyses d'infections sexuellement transmissibles. Elle a également bénéficié d'un soutien psychologique. Ana est retournée à l'école à mi-temps, afin de terminer ses études primaires. Elle a également suivi des cours d'informatique, d'anglais, de coiffure et d'esthétique.

Selon l'ONUDC, la traite des personnes fait à tout moment 140 000 victimes en Europe, qui sont prises dans une spirale de violences, de mauvais traitements et d'humiliations. L'Albanie compte beaucoup d'hommes, de femmes et d'enfants victimes de la traite des êtres humains, qui sont contraints à l'exploitation sexuelle, au travail forcé et à la mendicité.

A ce jour, Différents et égaux a aidé 38 victimes de la traite des personnes et douze de leurs enfants. Les rescapés sont logés, protégés, soignés et bénéficient d'un soutien psychologique. L'ONG fournit une assistance juridique aux victimes afin qu'elles obtiennent justice et qu'elles puissent reprendre des études pour développer leurs compétences avec des formations et même obtenir des emplois légaux.

Le Fonds d'affectation spéciale de l'ONU pour les victimes de la traite des personnes, géré par l'ONUDC, a été lancé en 2012 par le Secrétaire général de l'ONU, M. Ban Ki- Moon. Grâce à son mécanisme de microfinancement, il finance l'assistance humanitaire, juridique et financière sur le terrain pour les victimes de la traite des personnes. En juillet 2011, le mécanisme de microfinancement a soutenu financièrement onze organisations travaillant pour les rescapés de la traite des êtres humains dans le monde.

Informations associées :

Fonds d'affectation spéciale de l'ONU pour les victimes de la traite des personnes

UNODC : traite des personnes et trafic de migrants

[close]
Related Videos
    All Multimedia