L'ONUDC et l'ONUDI promouvront le développement dans les communautés rurales dépendantes de la culture de drogues

Photo: UNIDO Director-General Kandeh K. Yumkella (right) shakes hands with UNODC Executive Director Yury Fedotov at the signing ceremony

19 mars 2012 - L'ONUDC et l'Organisation des Nations unies pour le développement industriel (ONUDI) vont travailler conjointement à la promotion du développement des communautés rurales et pauvres qui dépendent des plantations de drogues illicites.

Un accord a été signé à Vienne aujourd'hui par le Directeur exécutif de l'ONUDC, Yury Fedotov, et le Directeur général de l'ONUDI, Kandeh K. Yumkella.

« Le mémorandum d'accord permettra d'établir un partenariat stratégique, dans la lignée de l'initiative « Unis dans l'action », qui soutiendra le développement durable et la réalisation des objectifs du Millénaire pour le développement dans des pays tels que l'Afghanistan » a déclaré M. Fedotov.

MM. Fedotov et Yumkella ont souligné le lien de complémentarité entre le développement industriel, la création d'emplois, le contrôle des drogues et la prévention de la criminalité dans la lutte contre la pauvreté, le renforcement de la sécurité humaine, la croissance économique et le développement durable.

« Je suis convaincu du fait que les premiers et les derniers bénéficiaires de notre coopération seront les plus démunis, les communautés pauvres et rurales qui se retrouvent souvent dépendantes des plantations de drogues. Nous devons leur garantir un accès aux programmes de développement de moyens de subsistance, en proposant des emplois et en renforçant leurs capacités », a ajouté M. Yumkella. « L'Afghanistan pourrait être un pays pilote pour le développement d'un projet conjoint ONUDC-ONUDI. »

L'un des points centraux de l'accord est le renforcement des projets de développement alternatif dans les communautés rurales et pauvres qui dépendent des plantations de drogues. En promouvant une transformation socio-économique, les communautés locales pourront bénéficier de la construction d'un avenir durable.

L'accord s'appuie sur un projet conjoint antérieur de l'ONUDC et l'ONUDI de proposition de moyens de subsistance alternatifs aux communautés de la République démocratique populaire lao dépendantes des plantations de pavot.

La Bolivie, la Colombie, la République démocratique populaire lao, le Pérou et la Thaïlande comptent parmi les pays qui ont appliqué avec succès des politiques de contrôle des drogues dans une optique de développement. Dans les pays andins, des emplois furent créés grâce à des formations professionnelles et de nouvelles activités forestières. La sécurité alimentaire et la nutrition ont également progressé. Un des résultats particulièrement positifs de ces programmes fut l'émancipation des femmes en milieu rural, qui ont pu fonder leurs propres entreprises de microcrédit. Les projets de reforestation, qui favorisent la capture de carbone dans l'atmosphère, ont été bénéfiques au plan environnemental.

En promouvant le développement alternatif, l'ONUDI se focalisera sur le développement du secteur privé, et plus spécifiquement sur le développement des micro-entreprises, des PME et de l'agro-industrie et sur le management environnemental.

L'ONUDC se concentrera sur la création de moyens de subsistance alternatifs afin de limiter la dépendance des petites communautés marginalisées aux plantations de drogue illicite.

[close]
Related Videos
    All Multimedia