Comment le monde a marqué la Journée internationale contre la corruption

A public awareness campaign was also launched by the Tunisian Association of Public Auditors.Le 20 décembre 2013 - La Journée internationale contre la corruption se tenant le 9 décembre dans le monde entier a été l'occasion pour les gouvernements, les organisations non-gouvernementales, les individus et les organisations internationales de mettre en œuvre une série d'activités destinées à insister sur les effets pervers de la corruption portant atteinte aux pays et aux citoyens ordinaires. Discussions, événements éducatifs et culturels, marches, mobilisation des médias et des réseaux sociaux ont attesté du mécontentement croissant de personnes quant aux pratiques de corruption.

Cette année, une nouvelle campagne mondiale intitulée Zéro corruption - 100% développement a été lancée par l'ONUDC et le Programme de développement des Nations Unies (PNUD), les deux organismes des Nations Unies menant des campagnes de sensibilisation globales contre la corruption depuis 2009.

Les bureaux régionaux du PNUD et de l'ONUDC ont diffusé un message universel contre la corruption et l'ont adapté à un public local. Voici quelques faits saillants d'un partenariat ayant réussi à faire passer le mot à travers des dizaines d'événements impliquant des milliers de militants du monde entier.

Multimédia

A travers un film d'animation, le Bureau de liaison et de partenariats de l'ONUDC au Brésil a produit un message d'intérêt public portant sur les  Film still from the Brazilian cartoon animation PSA effets corrosifs de la corruption et sur le rôle des autorités de l'État et des citoyens dans sa lutte. Le Bureau de l'ONUDC en Indonésie appuyé par le Ministère de la planification du développement national a présenté dans le cadre de la mise en œuvre de la Stratégie nationale pour la prévention et l'élimination de la corruption un film documentaire de 12 minutes intitulé « Korupsi et Kemiskinan » montrant les aspirations du peuple indonésien pour un pays meilleur sans corruption.

Raconté par Nicholas Saputra, célèbre acteur indonésien, le film montre la stratégie du gouvernement de l'Indonésie mise en œuvre pour lutter contre la corruption. Il s'agit d'un outil destiné à être utilisé par tous les ministères et les organismes du gouvernement, par des campagnes plus larges des médias publics portant sur la prévention et l'éradication de la corruption en Indonésie.

Les enfants et la participation des jeunes

L'ONUDC au Pakistan en collaboration avec le National Accountability Bureau ont organisé un concours de dissertation et d'élaboration d'affiches comme prélude à la Journée de lutte contre la corruption. Des enfants et des jeunes âgés de 10 à 22 ans ont écrit des dissertations sur le thème « La prévention de la corruption : une condition pour le développement ». Les participants ont examiné les causes de la corruption, son impact sur la société et les mesures possibles pour résoudre le problème. Le concours de dessin sur le même sujet a été ouvert aux candidats âgés de 8 à 19 ans. « Ces jeunes sont les leaders de demain et la créativité dont ils ont fait preuve dans cette compétition est de bonne augure pour l'avenir du Pakistan », a déclaré le Représentant de l'ONUDC au Pakistan, César Guedes ayant mené de nombreuses entrevues avec les médias.

Autres événements

Au Paraguay, une série d'activités a été menée par le gouvernement, en coopération avec l'ONUDC .Une cérémonie au Palais du Gouvernement en présence du Président Horacio Cartes a été organisée. Pendant l'événement, le Secrétariat national de lutte contre la corruption a annoncé le début des travaux interinstitutionnels appuyés par l'ONUDC au Brésil en vue de l'élaboration d'une stratégie nationale de lutte contre la corruption. Une exposition portant sur le renforcement de l'appareil judiciaire par le contrôle, la transparence et la participation active des citoyens s'est tenue dans le Palais de Justice. Une semaine nationale pour l'intégrité de la magistrature organisée par la Cour suprême a eu lieu et diverses activités soulignant le rôle de la magistrature, de la transparence et des citoyens ont été conduites.

A new postage stamp was launched by the Post Office in Brazil.Au Brésil, un nouveau timbre-poste a été lancé par le Bureau de poste.

En Bolivie, le ministre de la transparence institutionnelle et le Représentant de l'ONUDC Nino de Leo ont signé un accord pour un projet novateur visant à renforcer la transparence institutionnelle au sein de l'administration municipale et l'accès direct du public à l'information pour les personnes de 30 communes différentes du pays.

Lors d'un événement qui s'est tenu dans le district de Bogotá en présence de Mme Adriana Cordoba, Jorge Mario Diaz, vice-président de la gouvernance de la Chambre de Commerce de Bogotá et Bo Mathiasen Représentant de l'ONUDC en Colombie, l'ONUDC a lancé le Guide anti-corruption pour les entreprises, un instrument facilitant la mise en œuvre des plans de contrôle dans les différents secteurs.

Pour marquer la Journée internationale contre la corruption et le 10 e anniversaire de la Convention des Nations Unies contre la corruption, l'UNODC en Inde, en collaboration avec KPMG et la Confédération des industries indiennes a organisé à Bombay une consultation anti-corruption avec des sociétés indiennes du B20 et l'industrie indienne. La consultation a fourni une plate-forme pour les entreprises indiennes représentées au B20 afin qu'elles puissent partager leurs pratiques en matière de lutte contre la corruption et en vue de débattre sur des idées de solutions possibles. En outre, un calendrier prévisionnel pour 2014 portant sur la lutte contre la corruption a été lancé lors de l'événement, servant comme un rappel de l'effort concerté de tous les jours nécessaire pour lutter contre la corruption.

Les citoyens et l'action de terrain

En Guyane, l'Institut pour la transparence en Guyane unie, des membres de la société civile et des politiciens de l'opposition ont participé à un rassemblement au cours duquel les manifestants scandaient le slogan « Zéro corruption - 100% développement ... arrêter les voleurs en gros, »  devant l'hôtel du Parlement. « L'objectif est de sensibiliser le public sur ce qu'est la corruption, sur comment elle peut les affecter et sur ce qu'ils doivent faire », a déclaré l'organisateur de l'événement, le président de TIGI, Anand Goolsarran, ajoutant que « cet événement n'est pas politique à proprement parler, il s'agit d'une marche de la société civile ouverte à de nombreux individus, des pauvres aux défavorisés, des jeunes chômeurs, des femmes et des enfants vulnérables aux personnes vivant en dessous du seuil de pauvreté, » en raison de la corruption. Bangladesh: anti-corruption cartoon

L'organisation non-gouvernementale Transparency International Bangladesh a présenté une série des meilleurs dessins animés anti-corruption. Des chaînes humaines ont également été formées dans divers endroits à travers le pays portant le message de l'unité des peuples dans la lutte contre la corruption.

Le Réseau africain pour l'environnement et la justice économique a lancé la campagne «lutter contre la corruption» et le Réseau anti-corruption du delta du Niger ont marqué la Journée mondiale de lutte contre la corruption avec le thème Zéro corruption, 100% développement.

Une campagne de sensibilisation du public a également été lancée par l'Association tunisienne des comptes publics. Le message global Zéro corruption - 100% développement a été diffusé dans de nombreux médias. La campagne s'étendra sur trois mois et sera présentée au sein du gouvernement et dans les établissements d'enseignement.

A l'occasion de la Journée, d'autres activités organisées par des militants de la société civile ont pris la forme de rassemblements en République Dominicaine et en Malaisie ; d'un festival de film gratuit et d'une une course sur route de 10 kilomètres au Guatemala ; de représentations théâtrales à Trinité-et-Tobago et de théâtre de rue, de vidéos, de musique live et des performances de hip hop au Maroc. Par ailleurs, un festival et un concert en direct ont été organisés en Hongrie ; les campagnes « Riparte il Futuro » en Italie, « Time to Wake Up » au Portugal, et « Pas d'impunité » en Egypte ont également été menées.

[close]
Related Videos
    All Multimedia