La méthamphétamine sous forme de cristaux est désormais la «première menace de drogues illicites » en Indonésie

20 février 2013 - La fabrication, le trafic et la consommation de méthamphétamine sous forme cristalline est actuellement la plus grande menace de drogues illicites à laquelle doit faire face l'Indonésie, selon un rapport commun publié aujourd'hui par la Commission Nationale des Stupéfiants d'Indonésie (National Narcotics Board of Indonesia) et le Programme mondial de surveillance des drogues synthétiques : analyse, situation et tendances de l'ONUDC (SMART).

Les saisies de méthamphétamine sous forme de cristaux ont augmenté de 79% en 2011, passant de 649 kg saisis en 2010 à 1,161 kg en 2011, d'après le rapport intitulé « Évaluation de la situation des stimulants de type amphétamine en Indonésie - 2013 » ( Indonesia Situation Assessment on Amphetamine-Type Stimulants (2013)). Alors que le cannabis reste la drogue illicite la plus consommée en Indonésie, la consommation de méthamphétamine sous forme de cristaux a augmenté sans discontinuer au cours des dernières années, et ceci particulièrement chez les ouvriers, les étudiants, et les travailleurs du sexe.

« La consommation de stimulants de type amphétamine - et surtout de méthamphétamine sous forme de cristaux - s'est rapidement développée à travers l'Indonésie, à la fois géographiquement et démographiquement », a affirmé M. Leik Boonwaat, représentant régional adjoint du bureau Asie de l'Est et Pacifique de l'ONUDC, lors de la publication du rapport aujourd'hui à Jakarta. « L'expansion du marché des stimulants de type amphétamine et les bénéfices importants qu'il génère - ainsi que l'implication croissante des groupes du crime organisé dans ce marché - font peser une menace considérable sur la sécurité, la santé et le bien-être de la population indonésienne ».

Parmi les 3,7 à 4,7 millions de consommateurs de drogues estimés en Indonésie en 2011, un individu sur trois (soit environ 1,2 millions de personnes) a consommé de la méthamphétamine sous forme de cristaux et une personne sur cinq (soit 950,000) a consommé de l'ecstasy au cours de l'année.

La proportion d'arrestations liées à la drogue impliquant de la méthamphétamine sous forme de cristaux en Indonésie ne cesse d'augmenter. En 2011, ces arrestations représentaient environ 62% de l'ensemble des arrestations liées à la drogue, contre 53% en 2010 et 38% en 2009. Près de 77% des femmes arrêtées pour des infractions relatives aux drogues en 2011, l'étaient à cause de la méthamphétamine sous forme de cristaux. Par ailleurs, en 2011, les consommateurs de stimulants de type amphétamine représentaient environ la moitié (46%) des demandes de traitement de la toxicomanie, dont 29% pour méthamphétamine sous forme de cristaux et 17% pour l'ecstasy.

À l'heure actuelle, la plupart des stimulants de type amphétamine consommés en Indonésie sont fabriqués sur le territoire national, tandis que le reste est importé dans le pays par les réseaux du crime transnational. À mesure que la consommation de stimulants de type amphétamine augmente, la menace que les fabricants de ces drogues relocalisent leurs activités près des marchés émergents de celles-ci devient considérable.

Le nombre important de consommateurs potentiels de drogues et les prix élevés des stimulants de type amphétamine en Indonésie par rapport aux autres pays d'Asie du Sud-Est ne cessent d'attirer les réseaux internationaux du trafic de drogue qui font de la contrebande de grandes quantités de stimulants de type amphétamine en Indonésie.

« Savoir est la première étape pour réagir » a déclaré M. Boonwaat, « pour formuler une réponse stratégique au problème des stimulants de type amphétamine nous avons besoin de connaissance, d'un cadre législatif, d'une capacité technique à réagir, et d'une coopération régionale des autorités de police. Les responsables de l'application de la loi et de la santé publique doivent former un réseau afin de contrer efficacement le réseau de la criminalité transnationale organisée qui opère dans notre région ».

Informations associées :

UNODC Indonesia office

Global SMART programme

[close]
Related Videos
    All Multimedia