La cinquante sixième session de la Commission des stupéfiants a débuté à Vienne

Fifty-sixth Session of the Commission on Narcotic Drugs opens in Vienna 12 mars 2013 - La cinquante sixième session de la Commission des stupéfiants (CND) s'est ouverte hier à Vienne. Elle réunit plus de 1000 représentants des États-Membres et de la société civile, des orateurs de haut niveau et des ministres venus du monde entier. La Commission se déroulera du 11 au 15 mars et abordera des sujets allant de la coopération internationale dans la lutte contre la drogue jusqu'aux problèmes de sécurité et de santé, et s'attardera sur la menace que représentent les nouvelles substances psychoactives. Le directeur exécutif de l'ONUDC, Yury Fedotov, a déclaré que la session de la CND de cette année « a avant tout un rôle institutionnel à jouer dans l'élaboration d'un système international de contrôle des drogues du XXIème siècle ».

La Commission est l'organe directeur central des Nations Unies en matière de drogues illicites et est l'instance dirigeante du travail de l'ONUDC dans ce domaine. Elle offre à la fois aux États-Membres l'opportunité d'échanger leurs expériences, expertise et connaissances sur les drogues et la chance d'apporter une réponse coordonnée à ce problème mondial. Plusieurs événements parallèles se tiendront en marge de la Commission, couvrant une série de sujets relatifs au traitement, à la prévention et au contrôle des drogues et aux réponses judiciaires à donner. Seront également organisés un événement pour lancer de nouvelles normes internationales sur la prévention de la consommation de la drogue, et des événements pour discuter de la localisation des précurseurs chimiques et de la manière de lutter contre la contrebande d'argent liquide.

Lors de son discours d'ouverture de la cinquante sixième session de la Commission, Yury Fedotov a rappelé que les drogues et la criminalité étaient des obstacles à la démocratie et à l'établissement de l'état de droit. Elle représentent une claire menace pour la stabilité et la sécurité de régions entières et entravent le développement économique et social.

À propos du contrôle international des drogues, M. Fedotov a déclaré : « nous devons nous poser la question épineuse de savoir si nous avons réussi à réduire la menace mondiale de la drogue. Il n'existe pas de réponse évidente ». Le directeur exécutif de l'ONUDC a également  souligné le rôle primordial joué par les conventions sur stupéfiants en tant que frein et stabilisateur des niveaux de consommation de drogue, notant toutefois que, bien que l'on ait observé des baisses de la production de certaines drogues, ce déclin avait été contrecarré par une augmentation de la production de drogues synthétiques et de nouvelles substances psychoactives. Les drogues illicites continuent à tuer plus de 500 hommes, femmes et enfants chaque jour.

La session de la CND de cette année précède un examen de haut niveau de la mise en place de la Déclaration politique et du Plan d'action de 2014, qui sera suivi par une Session extraordinaire de l'Assemblée générale des Nations Unies consacrée au problème de la drogue, prévue pour 2016. Ces examens aideront à améliorer l'approche de la communauté internationale concernant les drogues pour les années à venir.

Informations associées:

Fifty-sixth Session of the Commission on Narcotic Drugs

Yury Fedotov's Opening remarks at the Fifty-sixth Session of the Commission on Narcotic Drugs

[close]
Related Videos
    All Multimedia