Le directeur exécutif de l'ONUDC, Yury Fedotov, s'est rendu en Bosnie-Herzégovine

26 Mars 2013 - Le directeur exécutif de l'ONUDC, Yury Fedotov, a rencontré la semaine dernière plusieurs hauts fonctionnaires des ministères et des organismes de Bosnie-Herzégovine. Le travail de l'ONUDC dans la région est assuré par le Programme régional de l'ONUDC pour l'Europe du Sud-est. Lancé l'année dernière, ce programme se situe en tête des efforts de l'ONUDC visant à lutter contre le trafic d'opiacés en provenance d'Afghanistan vers les marchés lucratifs d'Europe de l'Ouest par la route dite « des Balkans ».

Au cours de sa visite, M. Fedotov a déclaré : « l'ONUDC construit une réponse cohérente à la drogue, la criminalité et le terrorisme, et les appréhende comme des phénomènes mondiaux nécessitant des solutions mondiales. Afin d'atteindre ce but nous mettons en place des programmes intégrés qui offrent une aide efficace. Alors que nous poursuivons cette stratégie nous utiliserons nos atouts fondamentaux dans l'analyse, l'aide technique et le renforcement des capacités pour aider les États Membres qui sont confrontés à ces défis ».

Selon les estimations de l'ONUDC, environ 60 tonnes d'héroïne, d'une valeur de 13 milliards de dollars, voyagent par la route des Balkans vers l'Europe de l'Ouest et l'Europe centrale. Pour cette raison, elle reste le principal axe du trafic de drogues reliant l'Afghanistan et l'Europe. En 2011, les autorités de Bosnie-Herzégovine ont déclaré avoir saisi : 10,2 kg d'héroïne, 444 kg de marijuana, 0,3 kg de cocaïne and 9,2 kg d'amphétamines, confirmant que le pays reste un espace de transit privilégié pour les trafiquants de drogues.

L'ONUDC fournit une assistance technique et aide la Bosnie-Herzégovine à renforcer ses capacités dans de nombreux domaines. Concernant la prévention de la drogue par exemple, l'ONUDC a dispensé une formation à des experts du pays, notamment sur l'usage des normes de qualité. L'ONUDC a également publié des enquêtes sur la corruption en Bosnie-Herzégovine et dans la région. Une nouvelle enquête sur la manière dont la corruption et la criminalité affectent le monde des affaires est actuellement en cours.

Afin d'aider à endiguer le flux de drogues, l'ONUDC cherche également à étendre le Programme de contrôle des conteneurs de l'ONUDC et l'Organisation mondiale des douanes à la Bosnie-Herzégovine. Le programme inclurait alors un port bosniaque.

À la fin de sa visite, M. Fedotov a déclaré : « notre but en Europe du Sud-Est est de collaborer étroitement avec les États Membres pour lutter contre la criminalité transnationale organisée, la corruption, le blanchiment d'argent, le terrorisme et l'abus de drogues. Je suis très heureux que la Bosnie-Herzégovine continue d'être un partenaire si solide pour l'ONUDC dans tous ces domaines. »

Informations complémentaires:

The Global Afghan Opium Trade - A Threat Assessment

Corruption in Bosnia and Herzegovina

Programme de contrôle des conteneurs de l'ONUDC et l'Organisation mondiale des douanes

[close]
Related Videos
    All Multimedia