Journée mondiale de l'eau 2013: le secteur de l'eau est particulièrement vulnérable à la corruption

22 mars 2013 - La Journée mondiale de l'eau est célébrée le 22 mars de chaque année afin d'attirer l'attention sur l'importance de l'eau douce et d'une gestion durable des ressources en eau de la planète. Tous les ans, cette journée met en avant un aspect spécifique de l'eau, et cette année est dédiée au thème de la Coopération dans le domaine de l'eau. Même si le secteur de l'eau ne fait pas partie des domaines d'activités principaux de l'ONUDC, l'Office a mis en évidence les effets néfastes que pouvait avoir la corruption sur la gestion des ressources en eau.

La corruption dans le secteur de l'eau constitue une préoccupation majeure à bien des égards. Que nous considérions l'eau à des fins énergétiques, sanitaires ou de consommation, elle constitue un besoin fondamental pour tout être humain. Quand l'argent est détourné à des fins personnelles, les populations n'ont d'autres alternatives que de continuer à s'approvisionner avec des sources d'eau dangereuses et polluées pour boire, préparer à manger et pour leur hygiène.

Le domaine de l'eau est particulièrement vulnérable à la corruption pour de nombreuses raisons. La plus importante de celles-ci réside dans le grand nombre d'acteurs présents dans ce secteur, aussi bien aux différents échelons de la fonction publique que du secteur privé. Quand de grosses sommes d'argent sont en jeu et qu'il y a un manque de transparence, la négociation des contrats, les allocations, les accords et les licences se retrouvent affectés.

Selon le Programme des Nations Unies pour le Développement, la corruption peut faire augmenter les coûts de construction des infrastructures et des services de l'eau de près de 40%. Cela équivaut à une augmentation annuelle de 12 milliards de dollars pour garantir l'accès à l'eau potable saine et à l'assainissement dans le monde entier.

Les grands projets de construction d'infrastructures et de services de l'eau comme les barrages, les canaux, les tunnels, les puits et les canalisations sont également très lucratifs et convoités. L'énergie hydro-électrique par exemple, qui requiert des investissements importants et des travaux d'ingénierie civile extrêmement complexes, est un domaine susceptible d'attirer des opérateurs peu scrupuleux et où la corruption peut entacher les processus d'attribution des marchés.

Les efforts de l'ONUDC visant à promouvoir la Convention des Nations Unies contre la corruption et à aider les pays à mettre en place ses dispositions encouragent à une résistance accrue à la corruption dans le secteur de l'eau et au-delà.

Informations associées:

Site de l'UN-Eau pour la Journée mondiale de l'eau

Message du Secrétaire général Ban Ki Moon à l'occasion de la Journée mondiale de l'eau 2013

[close]
Related Videos
    All Multimedia