Le Brésil rejoint la campagne Cœur bleu contre la traite des êtres humains

Brazilian Blue Heart Campaign launch with UNODC's Executive Director Yury Fedotov, Justice Minister José Eduardo Cardozo and singer Ivete Sangalo. Credit: Isaac Amorin10 mai 2013 - Le Brésil est le dernier pays à rejoindre la campagne Cœur Bleu des Nations Unies contre la traite des êtres humains. La chanteuse Ivete Sangalo a été, à cette occasion, désignée comme ambassadrice de bonne volonté et représentante de la campagne. Des millions de personnes sont victimes de la traite des êtres humains à travers le monde. La campagne vise à mobiliser la société brésilienne contre ce crime.

La campagne a été lancée lors d'une cérémonie au ministère de la Justice brésilien, le 9 mai 2013, en présence du Directeur exécutif de l'ONUDC, Yury Fedotov, et du ministre de la Justice, José Eduardo Cardozo, Mme Sangalo et plusieurs autres hauts responsables du gouvernement. Au cours de cet événement, la chanteuse a été officiellement nommée ambassadrice par M. Fedotov, qui a déclaré à son propos : « Ivete Sangalo est l'une des artistes les plus respectées, populaires et prospères du Brésil. Sa musique dépasse les frontières brésiliennes. Désormais, elle pourra prêter sa belle voix à ceux qui en sont dépourvus ».

Mme Sangalo a expliqué que son rôle d'ambassadrice de la campagne au Brésil consistera à porter à la connaissance du public des informations sur ce crime invisible, et à lui rappeler le pouvoir de changement qu'il détient au travers de la dénonciation. « Le Cœur Bleu permet au cœur rouge de battre » a-t-elle déclaré.

Le ministre de la Justice, M. Cardozo, a affirmé que cette campagne met en pratique un des principaux engagements du Plan national brésilien de lutte contre la traite des personnes, qui a été publié récemment : « la chose la plus importante est d'éviter que ce crime ne soit perpétré. La prévention est un aspect essentiel de cette campagne, elle sensibilise la population, dénonce et permet que des actions soient menées pour poursuivre les criminels et protéger les victimes ».

Le directeur exécutif de l'ONUDC a déclaré : « Aucun pays n'échappe à ce terrible crime, qui viole directement les droits de l'homme les plus fondamentaux. La traite des personnes peut arriver dans votre pays, votre ville, votre rue et même dans votre propre maison. C'est précisément pour cette raison que la campagne Cœur Bleu a été créée, afin de sensibiliser la population à une échelle mondiale à ce problème qui sévit partout. Par conséquent, tous les pays ont la responsabilité de s'attaquer à cette traite ». Selon M. Fedotov, afin d'éradiquer ce crime, il faut adopter aux niveaux national, régional et mondial une approche globale et coordonnée.

Launch of Blue Heart Campaign in Brazil, 9 May 2013Arborant le slogan « La liberté ne s'achète pas. La dignité ne peut être vendue. Dénoncez la traite des personnes », la campagne accueille le Brésil au sein de son mouvement international de plaidoyer contre ce crime. Une vidéo de sensibilisation, réalisée avec la participation de Mme Sangalo, sera bientôt diffusée sur Globo Télévision devant des millions de téléspectateurs.

Dans le cadre de la campagne, un site internet a été mis en ligne et des tracts, posters et pins seront distribués dans les centres et organisations qui luttent contre la traite des personnes partout dans le pays. Le Secrétariat aux droits de l'homme, le Secrétariat pour les politiques de la femme et le géant de la télévision, Globo TV, sont également partenaires de la campagne.

Pour le secrétaire national de la Justice brésilienne, Paulo Abrão, l'utilisation du Cœur Bleu comme symbole commun et universel permet une plus large mobilisation sociale et facilite l'identification des centres de soutien aux victimes et les dénonciations. M. Abrão a expliqué que le slogan de la campagne est une manière de signifier à la société brésilienne que les êtres humains ne sont pas des marchandises et que le gouvernement est déterminé à lutter contre la traite des personnes.

Implanté par l'ONUDC dans 10 pays, la campagne Cœur Bleu cherche à encourager la participation de tous et à inspirer des actions pour arrêter ce crime. Elle permet de montrer sa solidarité avec les victimes de ce trafic en portant le Cœur Bleu, comme un symbole international contre la traite des êtres humains.

La traite des personnes est un crime qui conduit à une exploitation impitoyable des femmes, des enfants et des hommes pour d'innombrables raisons, telles que le travail forcé et l'exploitation sexuelle.

Au Brésil, entre 2005 et 2011, 514 dénonciations de cas de trafic d'êtres humains ont fait l'objet d'enquêtes. Les deux tiers de ceux-ci - soit 344 - se sont révélés être des cas de travail forcé. Les 157 autres ont été reliés au trafic international et 13 au trafic interne - une forme de traite des êtres humains pour laquelle le nombre de dénonciations est assez faible. L'un des objectifs de cette campagne est de mobiliser la société pour dénoncer la traite des êtres humains grâce à des hotlines implantées dans les régions clés du pays.

Informations complémentaires:

Campanha Coração Azul (Site brésilien de la campagne)

Campagne Cœur Bleu des Nations Unies contre la traite des êtres humains

Discours du Directeur exécutif de l'ONUDC lors du lancement de la campagne au Brésil (en anglais)

Bureau de liaison et de partenariat de l'ONUDC au Brésil

[close]
Related Videos
    All Multimedia