La traite des personnes est un fléau qui affecte l'ensemble de nos sociétés, déclare le directeur exécutif de l'ONUDC lors d'un discours à Minsk

4 juin 2013 - Le Directeur exécutif de l'ONUDC, Yury Fedotov, a effectué une visite à la République du Bélarus la semaine dernière, où il a rencontré le président Alexander Lukashenko et quelques hauts responsables afin de discuter de diverses questions, et en particulier de la traite des personnes. Le Bélarus a joué un rôle clé dans la lutte contre la traite des personnes au sein des Nations Unies. Le pays a en effet lancé une importante résolution de l'ONU sur l'« amélioration de la coordination des efforts de lutte contre la traite des personnes », qui a conduit à la révision du Plan d'action mondial de l'ONU lors de l'Assemblée générale des Nations Unies qui s'est tenue il y a trois semaines.

S'exprimant lors de l'Atelier international sur la lutte contre la traite des êtres humains, à Minsk, en Bélarus, organisé par le ministre de l'Intérieur de la République du Bélarus et le Programme des Nations Unies pour le Développement, à l'initiative du Haut-Commissariat aux droits de l'homme, le Directeur exécutif de l'ONUDC a félicité le pays pour son engagement dans cette cause. « Au sein de l'ONU, le Bélarus a joué un rôle de premier plan dans le Groupe d'amis unis contre la traite des êtres humains » a-t-il déclaré.

Seulement deux semaines avant cette rencontre, une Réunion de haut-niveau avait eu lieu à New-York au cours de laquelle les États Membres ont évalué les progrès réalisés par le Plan d'action mondial. Adopté en 2010, le Plan d'action préconise l'intégration de la lutte contre la traite des personnes aux programmes plus vastes des Nations Unies afin de stimuler le développement et renforcer la sécurité dans le monde.

« Cet événement a été une grande réussite et nous a aidé à réfléchir sur nos actions passées contre la traite des personnes, il nous a également permis d'élaborer un plan pour les activités à venir » a affirmé M. Fedotov.

Le Bélarus est un fervent partisan du Fonds de contributions volontaires des Nations Unies en faveur des victimes de la traite des personnes, et a apporté des contributions qui ont directement aidé les organisations travaillant avec les victimes sur le terrain.

La République du Bélarus a toujours été un pays source de la traite. En raison de sa situation géopolitique, il est également une voie de transit populaire pour les migrants en situation irrégulière qui se déplacent vers l'ouest à la recherche d'une vie meilleure. Bien que l'exploitation sexuelle des femmes et des filles soit particulièrement préoccupante, le Rapport mondial sur la traite des personnes de 2012 de l'ONUDC révèle qu'entre 2007 et 2010, les victimes de sexe masculin ont représenté 12,9% des victimes découvertes dans le pays.

« La traite des personnes est une tâche sombre sur nos sociétés qui ébranle notre désir commun d'un monde plus sûr » a déclaré M. Fedotov au cours de son discours. « Aucun pays, aucune région ne peut se justifier d'ignorer ce crime qui provoque des millions de victimes et génère des milliards de dollars pour les criminels ».

« Afin de lutter contre ce crime, nous devons construire une réponse globale et coordonnée aux niveaux local, régional et international » a-t-il poursuivi. Pour cela, il faut mettre l'accent sur les systèmes de justice pénale, l'assistance et la protection données aux victimes, en respectant les droits de l'homme, et élaborer des politiques appropriées en matière de migration et de régulation du marché du travail.

« La République du Bélarus prend les devants dans plusieurs de ces domaines » a-t-il reconnu. « Je me réjouis que le Bélarus soit un partenaire si précieux et fiable dans la lutte contre la traite des personnes et qu'il continue de soutenir le travail de l'ONUDC ».

Au-delà de sa rencontre avec le président de Bélarus, M. Fedotov a également rencontré M. Igor Anatolievich Shunevich, ministre de l'Intérieur, Alexander Konyuk, procureur général de la République du Bélarus, et M. Vladimir Makei, ministre des Affaires étrangères de la République du Bélarus, ainsi que d'autres représentants du gouvernement. Il a par ailleurs donné une conférence sur le travail de l'ONUDC à la Faculté des relations internationales de l'Université d'État du Bélarus.

Informations complémentaires:

Rapport mondial sur la traite des personnes de 2012 de l'ONUDC (pdf anglais)

Fonds de contributions volontaires des Nations Unies en faveur des victimes de la traite des personnes

Des tragédies humaines derrière la traite des êtres humains

Remarques du Directeur exécutif aux participants de l'Atelier international pour combattre la traite des êtres humains, à Minsk, en Bélarus (anglais)

L'ONU demande un soutien accru au Plan d'action mondial pour la lutte contre la traite des personnes (UN News Centre)

[close]
Related Videos
    All Multimedia