Améliorer la justice au Libéria

Le 13 décembre 2013 - Dans le cadre d'un programme de bourses destinées aux étudiants en droit aspirant à devenir défenseur public, l'ONUDC a créé un partenariat avec les Facultés de Droit des Universités de Washington et de Lee aux États-Unis et le Bureau de la Défense publique de Monrovia au Libéria. Le programme vise à renforcer le système national de justice pénale en introduisant dans la profession des avocats bien préparés.

Au sortir d'une longue guerre civile, le Libéria a fait des efforts considérables pour reconstruire ses institutions publiques. Parmi ceux-ci, le renforcement de l'efficacité du système de justice pénale a été l'une des priorités alors que de nombreux détenus attendent d'être jugés dans les prisons du Liberia.

Au cours des dernières années, les efforts pour renforcer le système de justice pénale dans le pays se sont concentrés sur les poursuites et la magistrature tandis qu'une attention moindre a été accordée à la capacitation des avocats de la défense. Une évaluation effectuée en 2010 par l'ONUDC a révélé qu'il n'y avait que 21 défenseurs publics dans l'ensemble du pays, la plupart d'entre eux étant jeunes et inexpérimentés.

Depuis que le Libéria a introduit un système pénal accusatoire - pour lequel une affaire est soumise par un procureur à un jury contre une défense - une défense solide et efficace est essentielle pour assurer la sécurité juridique. Former des avocats de la défense efficaces aidera le système de justice libérien en le préservant des erreurs, comme des longues détentions sans jugement, des condamnations injustifiées et des peines trop sévères. D'ailleurs, une défense pénale bien formée n'est pas seulement essentielle pour assurer un procès équitable mais c'est également un élément clé pour que la population ait confiance en la justice du pays.

Le programme de bourses qui fait partie du projet de l'ONUDC Promouvoir la primauté du droit et de la gouvernance dans le système de justice pénale au Libéria a déjà formé seize étudiants libériens en Droit ayant acquis de l'expérience pratique au travers d'un stage au Bureau de la Défense publique. Durant leur formation, les boursiers accompagnent les défenseurs publics devant les tribunaux, aident à la préparation des procès et apprennent comment constituer des pétitions et des motions. Grâce à ces expériences pratiques, les étudiants son initiés à travailler avec les autres acteurs de la justice pénale les aidant à se préparer pour une entrée réussie dans la fonction de défenseur public. Dans le même temps, ils apportent un soutien aux défenseurs publics dans leur travail quotidien, permettant à ces derniers de s'acquitter plus efficacement de leurs fonctions.

Les boursiers partagent également leur savoir au sein de leur communauté. Dans le cadre de la formation, ils sont tenus d'organiser des ateliers portant sur l'accès à la justice et de fournir à la communauté des informations sur la façon d'accéder à des défenseurs publics. Il sont également chargés de procéder à une sensibilisation portant sur les droits et sur la façon de les protéger et enfin sur comment défendre les intérêts des suspects, des accusés, des victimes et des témoins.

Un entretien avec l'un des boursiers du programme :

Une entretien avec la première et la seule défenseur public féminine du Libéria expliquant l'importance de son travail :

 

Information associée :

L'ONUDC et la réforme de la justice pénale

[close]
Related Videos
    All Multimedia