Afrique de l'Ouest : le trafic de cocaïne et le trafic de migrants abordés lors de la réunion des procureurs.

Afrique de l'Ouest : le trafic de cocaïne et le trafic de migrants abordés lors de la réunion des procureurs. Image:ONUDC25 novembre 2016 - L'UNODC, en partenariat avec le Gouvernement nigérien, a discuté de la coopération internationale contre le trafic de cocaïne et le trafic de migrants dans la région. La question est particulièrement préoccupante au Niger, étant donné qu'Agadez, une ville du nord du pays, est un carrefour de transit pour les passeurs et les migrants à travers le Sahara sur la route vers la Libye et au-delà.

Les participants à la sixième réunion plénière du Réseau ouest-africain d'autorités centrales et de procureurs ont discuté et identifié des approches pour traiter la criminalité transnationale organisée et le trafic de cocaïne le long des routes de la cocaïne d'Amérique latine vers l'Afrique de l'Ouest et vers l'Europe.

Les procureurs ont également débattu du problème du trafic de migrants dans la région et des mesures prises par le Gouvernement du Niger. Les discussions ont mis en évidence la nécessité de s'adapter à des voies et méthodes de contrebande toujours changeantes, de coopérer avec les pays d'origine, de transit et de destination ainsi que de sensibiliser la société civile aux dangers de la migration irrégulière. Des fonctionnaires de l'Unité de la coopération judiciaire de l'Union européenne (EUROJUST), de la Mission de renforcement des capacités de l'Union européenne au Niger (EUCAP) et de la région élargie ont partagé leur expérience dans l'enquête et la poursuite de ces affaires.

Deux experts du ministère de la Justice des Etats-Unis d'Amérique ont mené des discussions sur la loi et la procédure pour obtenir des preuves électroniques, les États-Unis étant le lieu où les principaux fournisseurs de services Internet sont basés. Cela intéresse particulièrement les praticiens de la région qui sont constamment confrontés au défi de faire face à la fraude commise par Internet.

En outre, les points focaux de la WACAP ont discuté des initiatives de formation continue visant à renforcer la capacité des procureurs et des autorités centrales à fournir et à demander la coopération internationale de manière plus efficace.

Présent à la réunion plénière du WACAP se trouvaient environ 40 points focaux du WACAP de 15 pays de la Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO), de la Mauritanie, ainsi que des fonctionnaires du Secrétariat de la CEDEAO, de la Cour de justice de la CEDEAO et d'EUROJUST, du ministère des poursuites brésilien et du ministère américain de la Justice. La réunion a été soutenue par l'Union européenne et les gouvernements de l'Allemagne, la France, la Norvège et les États-Unis.

Plus d'information:

ONUDC en Afrique de l'Ouest et Afrique Centrale

Travail de l'ONUDC sur le trafic de stupéfiants

Travail de l'ONUDC sur le trafic de migrants

Travail de l'ONUDC sur le cybercrime

[close]
Related Videos
    All Multimedia