L'ONUDC publie un Manuel à propos des enfants recrutés et exploités par des groupes terroristes

L'ONUDC publie un Manuel sur les enfants recrutés et exploités par des groupes terroristes. Photo: ONUDC26 Janvier 2018 - L'ONUDC a lancé aujourd'hui le Manuel à propos des enfants recrutés et exploités par des groupes terroristes et extrémistes violentes : le rôle du système judiciaire, la première publication des Nations Unies sur le sujet. Des représentants de 48 pays ont pris part à l'évènement.  

"Le monde est forcé de faire face cette réalité : les groupes terroristes et extrémistes violents ciblent les enfants pour les utiliser à leurs fins," a dit John Brandolino, le Directeur de la Division des Traités, de l'ONUDC, s'exprimant lors de l'évènement de lancement.

À cet égard, le Manuel vise à apporter des conseils aux législateurs et aux décideurs politiques, ainsi qu'au praticiens du droit, quant au traitement des enfants. La publication se focalise sur la prévention du recrutement d'enfants ; la justice pour mineurs ; la réadaptation et la réinsertion.

Dans ses remarques, Vivian N.R. Okeke, Représentante permanente du Nigeria, a déclaré : "une fois entre les mains des groupes terroristes, les filles et les garçons sont victimes de violences brutales, sont exploités dans des rôles de soutien, soumis à un endoctrinement et enrôlés, et souvent utilisés comme enfants soldats, espions, ou pour des attentats-suicides."

Faisant écho à ce sentiment, Stephan Husy, ambassadeur de la Suisse en mission spéciale pour la lutte internationale contre le terrorisme, a souligné la nécessité d'une assistance technique spécialisée. "Nous faisons face à des questions complexes et les États ont par conséquent besoin de conseils sur la manière de mettre en œuvre les obligations et engagements de lutte internationale contre le terrorisme, tout en respectant les droits des enfants."

De même, Ibrahim Assaf, Représentant permanent du Liban, a dit: "Le système judiciaire n'est pas seulement essentiel pour mettre fin à l'impunité, il est aussi primordial pour promouvoir des mesures de prévention pour lutter contre les violences à l'égard des enfants."

Sur ce point, Heidi Alberta Hulan, Représentante permanente du Canada, a ajouté : "le Manuel est le produit de ce que les Nations Unies ont de mieux à offrir en terme d'expertise juridique, politiques publics et conseils sur une question aussi importante."

Actuellement, l'ONUDC apporte une assistance technique dans ce domaine aux niveaux national, régional et mondial. Au cours de l'année à venir, le projet s'étendra à des pays d'Asie, d'Afrique du Nord et du Moyen Orient.

Le Niger, un pays profondément touché par les attaques menées par Boko Haram et d'autres groupes terroristes, est l'un des principaux bénéficiaires du travail de l'ONUDC. En 2017, plus de 100 enfants, précédemment détenus pour des accusations liées au terrorisme, ont débuté leur processus de réadaptation et de réinsertion. Reconnaissant ces enfants comme des victimes, le Gouvernement du Niger a signé un protocole avec le système des Nations Unies, et a entrepris de nouvelles initiatives pour renforcer les procédures judiciaires adaptées aux enfants. En fournissant une assistance technique, l'ONUDC a entraîné plus de 150 praticiens dans le pays.

Les gouvernements de l'Autriche, du Canada, du Danemark et de la Suisse ont financé ce projet et le Manuel.

Plus d'informations:

Manuel à propos des enfants recrutés et exploités par des groupes terroristes et extrémistes violentes : le rôle du système judiciaire

Évènement spécial lors de la 25ème session de la Commission sur la prévention du crime et la justice pénale

[close]
Related Videos
    All Multimedia