L'Asie centrale, l'Afghanistan, le Pakistan et la région de la mer Noire mettent en place un réseau pour renforcer la coopération contre le mouvement transfrontalier de marchandises illicites

Central Asia, Afghanistan, Pakistan, and Black Sea region establish Network to increase cooperation against cross-border movement of illicit goods

10 Juin 2019 - Les chefs des autorités douanières d'Afghanistan, de Géorgie, du Kazakhstan, du Kirghizistan, du Pakistan, du Tadjikistan, du Turkménistan, de l'Ukraine et de l'Ouzbékistan se sont engagés à améliorer leur coopération douanière en signant un Mémorandum d'accord au sujet d'un réseau interrégional d'autorités douanières et d'unités de contrôle portuaire (UCP) ce 22 Mai.

Ce réseau interrégional opère dans le cadre du programme mondial de contrôle de conteneurs (PCC) qui a pour but d'empêcher le mouvement transfrontalier de produits illicites et qui fut développé conjointement par l'Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC) et l'Organisation Mondiale des Douanes.

Le Protocole d'accord a été signé au cours de la sixième réunion annuelle interrégionale par l'ONUDC et l'Ouzbékistan. Murotjon Azimov, Chef du Comité d'Etat des douanes d'Ouzbékistan, a souligné le fait que « le PCC est devenu un mécanisme efficace de coopération régionale représentant la plateforme de discussion et permettant la mise en place de réseaux dans le domaine de la lutte contre la circulation illicite de produits de contrebande, y compris des drogues illégales, qui restent une menace à la sécurité régionale et internationale ».

« La réunion d'aujourd'hui marque la signature historique d'un Protocole d'accord par les Chefs des administrations douanières des neuf pays participants. Elle inaugure également une nouvelle phase de notre coopération en matière de lutte contre le trafic de drogues et autres activités criminelles, ainsi que la facilitation du commerce légitime dans le cadre du réseau interrégional d'autorités douanières et d'unités de contrôle portuaire au sein du PCC » a déclaré Ashita Mittal, Représentante régionale de l'ONUDC pour l'Asie centrale.

L'infrastructure interrégionale existante créée dans le cadre du PCC des pays participants devrait devenir une plate-forme organisationnelle et de communication pour le partage d'informations au sein du réseau. Le réseau comprend des représentants des autorités douanières des Parties, des points focaux nationaux du PCC et des membres des unités de contrôle du port.

Le réseau interrégional d'autorités douanières et d'unités de contrôle portuaire se concentrera sur l'échange d'informations au cours des envois à haut risque d'importation, d'exportation et de transit entre les autorités douanières et les unités de contrôle portuaire des parties, ainsi que sur l'interception de la contrebande, des produits de contrefaçon et des infractions douanières.

La création du réseau interrégional au sein du PCC a été proposée par les pays participants au PCC en 2018 lors de la cinquième réunion interrégionale annuelle du CCP en mai 2018 à Avaza, au Turkménistan. Le PCC coordonne le fonctionnement des 13 unités de contrôle portuaire d'Asie centrale. En 2019, trois nouvelles unités de contrôle portuaire ont été ouvertes au Tadjikistan et en Ouzbékistan.

Le segment régional du PCC pour l'Asie centrale est financé par le Gouvernement japonais et le Département d'État des États-Unis - Bureau international chargé de la lutte contre les stupéfiants et de l'application des lois (INL), ainsi que par le programme de contrôle des exportations et de la sécurité aux frontières (EXBS).

Pour plus d'informations :

Bureau régional de l'ONUDC pour l'Asie centrale

Le programme de contrôle des conteneurs ONUDC-OMD