English/Anglais

L'évaluation du Projet de l'ONUDC pour la Société Civile en révèle son impact positif et ses perspectives prometteuses

Pour reprendre les mots de Kofi Annan, ancien Secrétaire général des Nations Unies, la corruption «sape la démocratie et l'état de droit, entraine des violations des droits de l'homme, fausse le jeu des marchés, nuit à la qualité de la vie et crée un terrain propice à la criminalité organisée, au terrorisme et à d'autres phénomènes qui menacent l'humanité». Le combat contre la corruption est une responsabilité collective mise en œuvre par les états membres agissant conjointement avec d'autres acteurs. Les Organisations de la société civile (OSC) jouent donc un rôle prépondérant dans la lutte contre la corruption. Elles servent de frein et contrepoids pour une meilleure responsabilisation dans le secteur public et privé et ont donc par conséquent besoin d'être soutenues par un renforcement de leurs compétences.

Présentation de Mme. Fatiha Serour

L'ONUDC considère que l'engagement de la société civile est un élément déterminant pour mener à bien la lutte contre la corruption. À travers son projet global visant à renforcer la capacité des OSC à combattre la corruption et à contribuer au processus d'examen de la Convention des Nations Unies contre la Corruption (CNUCC), l'ONUDC a jusqu'à présent formé plus de 140 OSC dans le monde entier. Des subventions ont également été accordées pour soutenir leurs projets en Afrique ayant pour but de familiariser les petites et les moyennes entreprises (PME) à la CNUCC.

Le projet en question, majoritairement financé par l'Agence autrichienne de développement, a récemment fait l'objet d'une évaluation indépendante de mi-parcours et les résultats ont été présentés à Vienne lors d'un évènement parallèle en marge de la quatrième session du Groupe de travail sur la Prévention. Faisant part de ses conclusions, l'évaluatrice Madame Fatiha Serour a insisté sur l'intérêt de cette formation des OSC notamment au niveau de leur implication dans le processus d'examen de la CNUCC conjointement avec les gouvernements. Ces conclusions ont été renforcées par l'exposé de la Coalition de lutte contre la corruption au Ghana. La Secrétaire Exécutive de cette ONG, madame Florence Dennis, a souligné le rôle crucial de la formation de l'ONUDC, qui a permis à son organisation d'être nominée comme participant actif dans le Comité chargé du processus d'examen de la CNUCC dans son pays.

Les conclusions de l'évaluation ont également vanté les mérites du partenariat entre l'ONUDC et la Coalition UNCAC et ont recommandé que le projet soit poursuivi sur les trois prochaines années.

Pour plus d'informations sur les actions menées par l'ONUDC et la société civile en matière de lutte contre la corruption, vous pouvez consulter notre site Internet ou nous contacter par email à l'adresse suivante ngo.unit@unodc.org.

Pour de l'information additionnelle:

Le Sommaire exécutif de l'Évaluation(en anglais) ( Rapport complet)

Présentation Power Point de l'Évaluation

Présentation de la Coalition de lutte contre la corruption au Ghana