English/Anglais

Encourager la coopération entre les OSC et le secteur privé en matière de lutte contre la corruption

«  La corruption[…] est un frein au développement économique en décourageant l'investissement étranger et en gonflant les coûts pour les entreprises locales ». Durant son discours d'ouverture lors de la signature d'un accord sur la corruption entre les Nations Unies et l'Académie Internationale de Lutte contre la Corruption (International Anti-Corruption Academy, IACA), M. Fedotov, directeur exécutif de l'ONUDC, a réaffirmé les effets dévastateurs de la corruption sur les entreprises et les marchés.

copyright Ghana Integrity initiative
Training for Small and Medium Enterprises, provided by Ghana Integrity Initiative, Fall 2012

La Convention des Nations Unies contre la Corruption (CNUCC) est le seul instrument juridique international contraignant. Sa mise en application fait l'objet d'une révision et la participation d'acteurs autres que des États est encouragée.

Pour contribuer efficacement à l'effort mondial de lutte contre la corruption et diminuer ses effets sur l'environnement économique et social, l'ONUDC a lancé une seconde série de petites subventions pour les OSC en Afrique afin d'encourager les initiatives visant à impliquer le secteur privé et en particulier les Petites et Moyennes Entreprises (PME) à la mise en place effective de la CNUCC et à son mécanisme de revue.

Suite aux résultats positifs de la première série de subventions, issus d'initiatives de sensibilisation au sein des  PME, de programmes de surveillance et de projets de renforcement des capacités, un appel à candidature pour une seconde série a été lancé. Les OSC en Afrique sont encouragées à déposer leur candidatures en remplissant le formulaire ci-joint et en le renvoyant à ngo.unit@unodc.org.