UNODC: Le Directeur exécutif montre un soutien constant envers le gouvernement afghan

English/anglais

27 novembre 2010 - Kaboul/Vienne (UNODC) - Aujourd'hui, dans une réunion avec Hamid Karzai, Président de l'Afghanistan, Yury Fedotov, Directeur exécutif de l'Office des Nations unies contre la drogue et le crime (UNODC), réaffirma l'engagement de l'Office dans le soutien aux efforts nationaux de lutte anti-drogue et de prévention du crime.

« Renforcer les capacités des institutions nationales et développer des mesures effectives pour faire face aux problèmes de la drogue et du crime sont d'une importance fondamentale, et c'est le cœur du processus d'Afghanisation. Nous devons garder à l'esprit la manière dont nous avons un impact sur la vie des individus en Afghanistan », insista M. Fedotov.

Il réitéra le principe de « responsabilité partagée » et le besoin de construire des efforts nationaux, régionaux et internationaux dans une stratégie intégrale tournée vers l'action, pour faire face à la culture, la production et le trafic de drogues. « Cette menace mondiale nécessite une action régionale et internationale coordonnée, » déclara M. Fedotov.

M. Fedotov a également averti du danger des accusations mutuelles des pays consommateurs et des pays producteurs. Les pays consommateurs produisent, entre autres, des drogues synthétiques depuis longtemps et les pays producteurs ont vu une augmentation drastique des niveaux d'addiction. « La demande stimule l'offre autant que l'offre stimule la demande, » souligna-t-il.

« La drogue ruine des vies en Afghanistan même. Les prisons sont surpeuplées à cause d'elle, le VIH se propagent parmi les consommateurs de drogues à injection, et aujourd'hui, le drame humain quotidien peut être observé dans bien trop de foyers, » dit-il.

Le Directeur exécutif de UNODC rendit visite au Centre de traitement des drogues Janagalak et exprima son inquiétude face au nombre important de consommateurs de drogues qui n'ont toujours pas accès à un véritable traitement. Il en appela à la communauté internationale pour soutenir les efforts nationaux d'amélioration de l'étendue de la couverture des services de traitement et de prévention.

Avec un nombre de prisonniers augmentant de façon incontrôlable, 5000 nouveaux prisonniers par an, des peines alternatives et des services de traitement sont nécessaires. « J'ai pu voir, dans la prison pour femmes de Kaboul - Badam Bagh, les efforts du gouvernement national, et du Département central des prisons en particulier. Badam Bagh est un modèle en Afghanistan de l'amélioration de la qualité de vie des prisonniers. Nous devons garantir l'accès à des ressources et des infrastructures supplémentaires pour les populations incarcérées, plus particulièrement pour les femmes et les enfants dans les institutions fermées, » affirma-t-il.

Concernant les profits issus de la drogue, on doit automatiquement aborder la question de la corruption, qui ruine les efforts de reconstruction et de stabilisation du gouvernement national. En soutenant des mesures anti-corruption, UNODC assiste le Haut Bureau de surveillance, l'Office du procureur général et le Ministère de la Justice.

Lors de la réunion avec le Directeur générale du Haut Bureau de surveillance, M. Fedotov lui assura que UNODC s'était engagé à assister le gouvernement dans ses efforts de lutte contre la corruption. « L'Afghanistan a souscrit un engagement important en ratifiant la Convention des Nations unies contre la corruption, et UNODC soutiendra l'Afghanistan pour sa mise en œuvre, » ajouta-t-il.



 

Pour de plus amples informations, veulliez contacter:

A Kaboul:
Jelena Bjelica
External Relations Consultant
+93 796 520 857

A Vienne:
Preeta Bannerjee
Public Information Officer
(+43-699) 1459-5764
preeta.bannerjee@unodc.org

[close]
Related Videos
    All Multimedia