Communiqué de presse

L'esclavage au 21e siècle - une actrice d'Hollywood,  et les Nations Unies lancent le fonds pour les victimes de la traite humaine

English / Anglais

Londres. 08 mars 2011. Une industrie mondiale d'une valeur d'environ 32 milliards de dollars. Des millions de marchandises circulent tout le temps. Est-ce l'une des grandes histoires récentes de réussite d'une entreprise? Pas vraiment, c'est le fructueux résultat du milieu illicite du trafic d'êtres humains, un important réseau qui comprend pas moins de 2,4 millions de femmes, enfants et hommes pris au piège dans des conditions analogues à celles de l'esclavage. A travers l'exploitation sexuelle, le travail forcé, la servitude domestique et la mendicité des enfants, des personnes du monde entier sont détenues contre leur volonté.

Le 8 mars - Journée internationale des femmes - l'Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (UNODC) a annoncé une nouvelle installation de petites subventions pour les victimes de la traite des êtres humains - un geste symbolique, étant donné que les deux tiers des victimes de la traite sont des femmes et des enfants.

S'exprimant lors du lancement des subventions, l'Ambassadrice de bienveillance de l'UNODC, l'actrice Mira Sorvino qui a remportée un Academy Award, a appelé à la nécessité de donner priorité aux réponses faites aux victimes: "Par le biais de mon travail dans diverses parties du monde, j'ai vu de mes propres yeux la douleur indescriptible de tant de victimes - des filles arrachées de leurs foyers ou vendues par leurs propres parents à des fins sexuelles, des hommes réduits à l'esclavage et forcés d'accomplir un travail tortueux, aux enfants dont leur innocence et sécurité ont été arrachées par des adultes uniquement intéressés par le profit.  En tant que défenseur de la lutte contre la traite des êtres humains, j'encourage chaque personne à travailler ensemble dans la lutte contre ce crime: cette forme moderne d'esclavage existe uniquement par le fait qu'on la tolère."

Dans le cadre de la gestion du Fonds d'affectation spéciale de l'UNODC pour les victimes de la traite des êtres humains, près d'1 million de dollars a été débloqué, avec des subventions devant être versées au cours des prochains mois à des organisations de première ligne aidant les personnes les plus touchées par ce crime.

Dans son discours lors de l'événement, le directeur général de l'UNODC, Yury Fedotov, a parlé à propos des étapes cruciales qui sont prises en favorisant une approche plus centrée sur les victimes de traite des êtres humains: "Le lancement de ce mécanisme de petites subventions est la première étape concrète dans le déploiement mondial du plan général de l'Assemblée des Nations Unies dans la lutte contre la traite des personnes adoptée en 2010. Etant une approche coordonnée et globale pour mettre fin à la traite des personnes sous toutes ses formes, le Fonds d'affectation spéciale fera une réelle différence dans la vie de ceux qui ont le plus besoin".

Partageant son histoire poignante en tant que victime de la traite à des fins sexuelles, "Miss S", une ressortissante lituanienne au Royaume-Uni a parlé de l'importance cruciale des services publics de base à répondre aux besoins des victimes: "Nous voulons simplement être traités avec respect comme des gens normaux. Il est souvent difficile d'avoir accès à des services tels que la banque, les organismes de recherche d'emploi et la formation continue. Nous ne voulons pas être jugés - nous voulons juste être soutenus pour mener une vie aussi normale que possible".

L'UNODC estime qu'en Europe, la traite rapporte annuellement 3 milliards de dollars, avec environ 140.000 personnes prises au piège dans un cercle vicieux de violence, d'abus et de dégradation de l'ensemble du continent. À l'échelle mondiale, 1 victime sur 5 est un enfant, mais ce chiffre augmente considérablement dans les régions pauvres: "Nos semblables sont vendus comme des marchandises - il est temps de renouveler notre attitude à l'égard de cette terrible pratique et j'encourage chacun à travailler afin d'éradiquer ce crime", a poursuivi M. Fedotov .

Sur le terrain de l'aide humanitaire, le fond de contribution apporte une aide juridique et financière aux victimes de la traite à travers une série de pistes et offre la possibilité aux personnes de tous les horizons de la vie à contribuer de manière significative à l'aide aux victimes de la traite des êtres humains afin qu'ils puissent reprendre leur vie et à reconstruire leur avenir.

Pour plus d'information, veuillez contacter:

Preeta Bannerjee, Public Information Officer: UNODC

T: (+43-1) 26060-5764 | M: (+43-699) 1459-5764 | E: preeta.bannerjee@unodc.org

Or

Kevin Town, Associate Public Information Officer: UNODC

T: (+43-1) 26060-5575 | M: (+43-699) 1459-5575 | E: kevin.town@unodc.org

Pour plus d'information concernant le Small Grants Facility, veuillez contacter:

Tuesday Reitano, Trust Fund Manager: UNODC

T: (+43-1) 26060-5116 | E: victimsfund@unodc.org

[close]
Related Videos
    All Multimedia