COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Le Directeur Exécutif de l'ONUDC et les dirigeants de la Guinée Bissau se rencontrent afin de discuter du trafic de drogues en Afrique de l'Ouest

EnglishPortuguês

Bissau/Vienne. 27 octobre 2011. Avec pour toile de fond l'Afrique de l'Ouest en tant que carrefour majeur pour le trafic de cocaïne entre l'Amérique du Sud et l'Europe, le Directeur Exécutif de l'ONUDC, M. Yuri Fedotov, est arrivé aujourd'hui en Guinée Bissau, accompagné du Représentant Spécial du Secrétaire Général des Nations Unies pour l'Afrique de l'Ouest, M. Saïd Djinnit. Au cours de sa visite, M. Fedotov a abordé  plusieurs points sécuritaires en lien avec le trafic de drogues avec le Président Malam Bacai Sanhá et le Premier Ministre Carlos Gomes Junior.

Le trafic de drogues représente une menace majeure pour le développement de la Guinée Bissau et a conduit à une augmentation importante de la consommation de stupéfiants dans le pays. En 2009, il a été estimé que 13 tonnes de cocaïne étaient entrées en Afrique de l'Ouest pour consommation ou stockage, soulevant ainsi des préoccupations en termes de santé publique. Les profits émanant des ventes en gros et au détail de la cocaïne dans la région ont un effet dévastateur. Il est estimé que 800 millions de dollars ont été dépensés en Afrique de l'Ouest pour la consommation de drogues. Par comparaison, la même année, le Produit Intérieur Brut (PIB) de la Guinée Bissau s'élevait à 400 millions de dollars.

En vue de lutter contre les drogues et la criminalité organisée, l'ONUDC travaille avec la Guinée Bissau et les instances régionales dans plusieurs domaines clés.

Depuis 2008, l'Office aide à la création et au renforcement d'une Unité spécialisée au sein de la Police Judiciaire afin d'augmenter le nombre d'enquêtes sur les affaires liées au trafic de stupéfiants et à la criminalité organisée. Au début de cette année, ce soutien s'est étendu à l'établissement de deux antennes de la Police Judiciaire dans deux endroits clés pour le pays : l'ile de Bubaque, dans l'Archipel de Bijagós, et la ville de Catió, au Sud du pays. A travers des actions similaires, l'ONUDC travaille au renforcement du système de justice et de l'état de droit en Guinée Bissau, notamment par la spécialisation de juges et de procureurs sur les affaires de trafic de stupéfiants et de criminalité organisée, ainsi que par un appui à la mise en place d'une Autorité centrale pour la coopération internationale en matière pénale et l'entraide judiciaire.

La réforme du système pénitentiaire joue également un rôle central dans le travail de l'ONUDC dans le pays. La réhabilitation des personnes condamnées et la formation des personnels sont considérées comme cruciales pour le développement d'un système judiciaire équitable et basé sur le droit. Ainsi, en juillet 2011, le pays a inauguré deux centres de détention, à Mansoa et Bafatá, suite à leur mise en accord avec les normes internationales grâce au soutien de l'ONUDC.

En décembre 2010, l'ONUDC a lancé son Programme Régional pour l'Afrique de l'Ouest pour la période 2010-2014. Cette approche régionale inclusive a pour objectif de soutenir les efforts des Etats ouest-africains, des organisations régionales et de la société civile visant à répondre aux menaces sécuritaires et à promouvoir l'état de droit et la bonne gouvernance.

Reconnaissant l'importance de la coopération multilatérale, M. Fedotov a encouragé l'établissement de partenariats approfondis au niveau régional et global : « Le problème des drogues n'est pas le problème d'un seul pays mais une situation que l'ensemble de la communauté internationale doit régler.»

Lors de sa mission dans le pays, M. Fedotov à également visité l'Unité contre la Criminalité Transnationale (TCU) de la Guinée Bissau, qui fait partie de l'Initiative pour la Côte Ouest-Africaine (WACI). Ce partenariat entre l'ONUDC, le Bureau des Nations Unies pour l'Afrique de l'Ouest (UNOWA), le Département des Affaires Politiques (DAP), le Département des Opérations de Maintien de la Paix (DOMP) et Interpol vise à soutenir les efforts de lutte contre la consommation et le trafic de drogues, ainsi que la criminalité organisée.

Créée en décembre dernier, la TCU de Guinée Bissau est en cours d'opérationnalisation et rejoint les Unité du Libéria et de la Sierra Leone qui se trouvent à différents stades de mise en place. M. Fedotov a encouragé les autorités à poursuivre leurs efforts et a appelé la communauté internationale à reconnaitre la valeur des TCU dans le démantèlement des groupes criminels organisés et la disruption de leurs opérations. Concernant l'importance de ces Unités, le Directeur Exécutif a noté que : « La criminalité organisée porte bien son nom, elle est organisée. Nous nous ne pouvons répondre à cela qu'en s'assurant que nos propres efforts soient également structurés, planifiés et unis ».

Pour de plus amples informations, veuillez contacter :

A Bissau, Guinée Bissau :

Manuel de Almeida Pereira, Conseiller Juridique et Coordinateur de Projet : ONUDC

M: (+245) 6109101 | E: manuel.pereira{at}unodc.org

A Vienne, Autriche :

Kevin Town, Chargé d'Information au Public : ONUDC

T: (+43-1) 26060-5575 | M: (+43-699) 1459-5575 | E: kevin.town{at}unodc.org

[close]
Related Videos
    All Multimedia