Communiqué de presse

Les réseaux criminels constituent une menace pour tous les pays, affirme le Directeur de l'ONUDC à Istanbul

ISTANBUL/VIENNE, le 13 décembre 2013 - Les agences de lutte contre la criminalité du monde entier se sont réunies hier à Istanbul à l'occasion d'une conférence de deux jours organisée par le gouvernement turc en vue de discuter du renforcement de la coordination des efforts de lutte contre le trafic de drogue et d'autres formes de criminalité transnationale organisée.

Ayant pris la parole à son ouverture, Yury Fedotov, Directeur exécutif de l'Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC) s'est exprimé en ces termes : « Cette nouvelle initiative vise à tirer parti de la combinaison des forces, région par région, afin de contrer efficacement les réseaux de trafiquants de drogues à travers une véritable coalition. »

Le Chef de la lutte contre la contrebande et la criminalité organisée (KOM) de la police nationale turque, Mehmet Yeşilkaya a salué l'initiative qui selon lui « contribuera à élargir le dialogue existant et à créer une plate-forme durable pour les organisations internationales et régionales compétentes. »

Intitulée « Mise en convergence des réseaux », l'initiative offre une approche novatrice pour faire face aux drogues illicites et à la criminalité. Elle reliera des organismes tels que le Centre régional d'information et de coordination d'Asie centrale pour la lutte contre les stupéfiants, les psychotropes et leurs précurseurs, le Centre de renseignement criminel du Golfe, la Cellule de planification mixte, le Centre d'application de la loi pour l'Europe du Sud-est, le Centre d'information et de coordination pour la lutte contre les crimes relatifs aux drogues en Asie-pacifique entre autres. Elle vise à créer une meilleure coordination, un meilleur partage de l'information et une meilleure assistance dans le suivi des revenus de la criminalité.

L'initiative s'inscrit également dans une approche globale de contrôle interrégional des drogues développée pour répondre aux défis posés par l'Afghanistan. Elle repose sur le principe de responsabilité partagée tel qu'il est décrit par l'Initiative du Pacte de Paris, une large coalition internationale de plus de 70 pays unis contre les opiacés.

L'ONUDC a également présenté son dernier rapport sur le trafic de drogue le long de la route des Balkans. Avec des ramifications au Nord et au Sud, la route des Balkans est l'une des principales voies de ce trafic où transitent entre 60 et 65 tonnes d'héroïne en provenance d'Afghanistan et à destination de l'Europe occidentale et centrale.

Les drogues illicites génèrent selon l'ONUDC près de 320 milliards de dollars chaque année. Le trafic d'opiacés représente 68 milliards de dollars par an et environ 75% de l'approvisionnement mondial d'opiacés vient d'Afghanistan.

Les objectifs de l'ONUDC dans la lutte contre ces défis sont également pris en charge par les entités régionales, notamment l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe, l'Organisation du Traité de sécurité collective, l'Organisation mondiale des douanes, l'Organisation de coopération de Shanghai ainsi que par ASEANAPOL, Europol et Interpol.

* *** *

                                                                  David Dadge

                                                             Porte-parole, ONUDC

                                                   Telephone: (+43-1) 26060-5629
                                                    Mobile: (+43-699) 1459-5629
                                                  Email: david.dadge[at]unvienna.org

[close]
Related Videos
    All Multimedia