Communiqué de presse

L'ONUDC lance une nouvelle annonce de service public afin de sensibiliser sur le commerce criminel d'espèces sauvages

Bangkok, le 19 novembre 2013 - Le commerce illicite d'espèces sauvages et de ses dérivés vers, depuis et à travers l'Asie représente des milliards de dollars par an. Il alimente le crime organisé, la corruption et la violence. Ce crime transnational a rarement été une priorité pour le renforcement de la loi et la justice pénale, situation permettant aux trafiquants de profiter jusqu'à présent d'une véritable impunité.

Espaces très riches en biodiversité, l'Asie du Sud-est et le Pacifique sont à la fois un point de départ et un point d'arrivée de ce commerce contre la faune menaçant d'extinction de nombreuses espèces. Les espèces sauvages rares sont consommées à travers l'Asie - particulièrement en Chine, à Hong Kong, dans la province chinoise de Taiwan, au Vietnam et en Thaïlande - pour les repas de luxe, utilisées comme ornement, marque de statut social ou dans la médecine traditionnelle. L'Asie est désormais un marché de consommation de premier rang pour ce trafic d'espèces sauvages, conduisant le braconnage de très grande échelle en Afrique.

Afin de souligner l'urgence de cette question, le Bureau régional de l'Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC) pour l'Asie du Sud-est et le Pacifique lance une annonce de service public afin de sensibiliser les jeunes asiatiques à l'illégalité de l'achat, de la vente et de la consommation d'espèces sauvages, pratiques finançant la criminalité organisée.

Appuyé par l'actrice chinoise de renommée internationale Li Bing Bing, qui est également Ambassadrice de bonne volonté du Programme des Nations Unies pour l'environnement, l'annonce de service public illustre bien le bilan destructeur tragique de ces crimes contre les espèces sauvages. Il sollicite le public pour qu'il change ses habitudes de consommation dès à présent. Prononcé par Mme Li, le message de l'annonce est simple : l'achat d'espèces sauvages protégées est un crime. N'en faites pas partie !

Le Directeur exécutif de l'ONUDC, Yury Fedotov s'est exprimé en ces termes : « Dans la société globalisée d'aujourd'hui, les jeunes sont mieux informés et peuvent provoquer le changement. Ils peuvent faire des choix judicieux et décider de ne pas faire partie de ce commerce qui remplit les poches des criminels ». « En montrant les conséquences du commerce illégal d'espèces sauvages, à savoir la corruption, la criminalité organisée et l'extinction des espèces en danger, cette annonce demande aux jeunes asiatiques de procéder à un changement radical » a-t-il ajouté.

L'annonce de service public qui a été créée par le Bureau international des stupéfiants et de l'application de la loi du Département d'Etat des Etats-Unis ( INL) est disponible en anglais et mandarin, mais aussi en version sous titrée thaï et vietnamien.

L'ensemble de la mobilisation sur les réseaux sociaux peut être téléchargé à partir de : http://j.mp/Wildlife-Crime-PSA.

Pour plus d'information, vous pouvez contacter :

John Bleho, Spécialiste des médias et de la communication

Bureau régional de l'ONUDC pour l'Asie et le Pacifique

T:  (+66)  2288.2091  |  M:  (+66)  81.750.0539  |  E:  john.bleho[at]unodc.org

[close]
Related Videos
    All Multimedia