Initiatives conjointes

Conscient de l'importance des partenariats, l'ONUDC et quatre organisations (le Secrétariat de la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction (CITES), INTERPOL, l'Organisation mondiale des Douanes (OMD) et la Banque mondiale) ont uni leurs forces en novembre 2010 pour former le Consortium international de lutte contre la criminalité liée aux espèces sauvages (ICCWC). Le Consortium vise à coordonner l'assistance fournie aux Etats, aux agences nationales et internationales de répression des crimes contre les forêts et la faune et la flore sauvage ainsi qu'aux réseaux régionaux de protection des ressources naturelles contre l'exploitation criminelle. Conscient des facteurs qui mènent à la criminalité environnementale, l'ICCWC saura promouvoir une approche exhaustive qui inclut la gestion des ressources naturelles et des moyens de subsistance.

Tout en planifiant la mise en œuvre de diverses interventions de renforcement des capacités dans un futur proche, l'ICCWC développe également un programme opérationnel international qui déterminera les activités du Consortium à court et à long terme.

Les activités conjointes suivantes ont été réalisées depuis la formation du Consortium :

  • La Réunion de l'Equipe spéciale CITES de lutte contre le commerce illicite d'ivoire et de rhinocéros s'est déroulée à Nairobi en mai 2011 et a réuni des représentants d'agences de lutte contre les crimes contre l'environnement, des douanes, d'enquêtes, de parcs nationaux, de police et des forces de l'ordre de douze pays. Elle leur a permis d'échanger des renseignements et de développer des stratégies pour lutter contre le trafic illicite des deux pachydermes.
  • Un Séminaire de haut-niveau pour les fonctionnaires de police et des douanes des pays de l'aire de représentation du tigre a été organisé du 13 au 14 février à Bangkok (Thaïlande). En tant qu'initiative de l'ICCWC pour fournir une assistance technique aux forces de l'ordre en matière de trafic de faune et de flore sauvage, ce séminaire a réuni des représentants des treize pays de l'aire de représentation du tigre (Bangladesh, Bhutan, Cambodge, Chine, Inde, Indonésie, Laos, Malaisie, Myanmar, Népal, Russie, Thaïlande et Vietnam) ainsi que des représentants de tous les partenaires de l'ICCWC .
  • L'atelier  Etablir un réseau d'équipes de livraison contrôlée pour les agences de protection des forêts et de la faune et de la flore sauvage organisé à Shanghai (Chine) du 7 au 9 décembre 2011 a regroupé 50 participants de 18 pays africains et asiatiques (fonctionnaires de police, des douanes ou du système judiciaire). L'atelier a abordé la criminalité environnementale et sa répression en Chine, les routes de trafic de faune et de flore sauvage et de bois, les méthodes de détection du trafic, les techniques de livraison contrôlée (notamment leurs aspects financiers), les poursuites judiciaires. Des activités en groupe étaient également organisées pour renforcer la collaboration entre participants. Un rapport de suivi évalue les collaborations futures des participants et la mise en œuvre éventuelle d'opérations de livraison contrôlées.

En partenariat avec l'ICCWC, l'ONUDC a développé et publié le guide pratique d'analyse des crimes contre la faune et la flore sauvages et les forêts, qui est aujourd'hui disponible pour de premières études pilotes. Le guide pratique assiste les gouvernements dans l'identification des défis et le renforcement de leurs mesures de justice pénale à la criminalité environnementale. Différents gouvernements ont exprimé leur intérêt de collaboration.

Informations associées :

Engagements internationaux dans la lutte contre la criminalité environnementale

Communiqué de presse de l'ICCWC - Une alliance contre la criminalité environnementale