Le Réseau des Institutions Nationales de Lutte contre la Corruption en Afrique de l'Ouest se réunit à Cotonou, Bénin

     Cette activitée a été financée par le Danemark

L'Assemblée Générale du Réseau des Institutions Nationales de Lutte contre la Corruption en Afrique de l'Ouest (RINLCAO) s'est réunie à Cotonou, Bénin, du 13 au 15 juillet 2016 avec le soutient de l'ONUDC. Accueillie par l'Autorité Nationale de Lutte contre la Corruption du Bénin et sous les auspices de son excellence le Président du Benin, M. Patrice Talon, l'Assemblée Générale a vu la participation des représentants des autorités anti-corruption du Bénin, du Burkina Faso, de la Côte d'Ivoire, du Mali, du Niger, du Nigeria, du Sénégal, de la Sierra Leone, et du Togo. Des délégués de la CEDEAO, de l'ONUDC et de la société civile ont également assisté à la réunion.

Durant la cérémonie d'ouverture, le Ministre de la Justice, de la Législation et des Droits de l'Homme du Bénin, M. Joseph Djogbenou, a exprimé son désire de voir l'éradication rapide de la corruption à travers la région. Le président du RINLCAO, M. Issoufou Boureima, a cité comme exemple, la stratégie de lutte contre la corruption de son pays, qui vise à optimiser les ressources du gouvernement en combattant la fraude dans la perception des recettes et les fuites dans les dépenses gouvernementales.

L'Assemblée Générale a permis de discuter des rapports d'activités et financier 2015 du RINLCAO, ainsi que du Plan d'Action 2016, qui a été présenté par le Secrétariat Permanent du RINLCAO basé à Dakar, Sénégal. Par la suite, les membres ont fourni un rapport des activités anti-corruption qu'ils ont mis en œuvre depuis la dernière réunion en juin 2015 à Bamako, Mali, et ont encouragé le Secrétariat du RINLCAO à poursuivre les efforts pour la finalisation du rapport du RINLCAO sur les Institutions Nationales de Lutte contre la Corruption en Afrique de l'Ouest, en partenariat avec l'ONUDC.

 

Les participants durant la troisième Assemblée Générale Annuelle du RINLCAO 

L'Assemblée Générale a aussi pris acte de l'entrée en vigueur récente du Protocole de la CEDEAO sur la lutte contre la corruption, suite à sa ratification par le Niger et le Sénégal, soulignant ensuite le besoin de mettre en place un mécanisme de suivi de sa mise en œuvre. A cet égard, les participants ont exprimé leur volonté de renforcer la collaboration entre le RINLCAO et la CEDEAO ; la discussion des options à ce sujet a été convenue pour la prochaine Assemblée Générale.

La réunion a permis à la CEDEAO de présenter sa stratégie pour la protection des lanceurs d'alerte, qui a été par la suite adoptée par l'Assemblée Générale. Par conséquent, les membres ont été encouragés à soutenir la mise en œuvre de cette stratégie, et ont invité la Commission de la CEDEAO à organiser des programmes de sensibilisation ad-hoc, ainsi qu'à élaborer un règlement sur la protection des lanceurs d'alerte.

De plus, les membres du RINLCAO ont souligné l'importance de collaborer avec les médias en vue d'assurer une communication adéquate sur leurs activités, ainsi que de décourager quelconque acte de corruption. A cet égard, une délégation de journalistes de la nouvellement crée Cellule Norbert Zongo pour le Journalisme d'Investigation en Afrique de l'Ouest ( CENOZO) a été invitée à présenter sa stratégie pour 2016-2018. 

L'Assemblée Générale a aussi mis en exergue l'importance de renforcer la coopération entre les membres du RINLCAO dans les domaines de la prévention et de l'investigation, et a souligné le rôle que le Secrétariat du RINLCAO peut jouer pour faciliter cette coopération.

Finalement, à la veille de l'Assemblée Générale, le Conseil Consultatif de l'Académie Anti-Corruption du RINLCAO s'est réuni pour évaluer les résultats de la première édition de l'Académie, qui s'est tenue à Abuja, Nigeria, en septembre 2015. Sur la base des réactions et les suggestions des participants, les membres du conseil ont discuté de l'organisation d'une seconde édition de l'Académie, qui aura lieu à Abuja en novembre 2016, accueillie par la Commission des Crimes Economiques et Financiers du Nigeria ( EFCC en anglais).

Pour plus d'informations, les recommandations de l'Assemblée Générale sont disponibles ici.

Pour plus d'informations:

Campagne des Nations Unies contre la corruption

Activités de l'ONUDC en matière de lutte contre la corruption et la criminalité économique

La Convention des Nations Unies contre la corruption

Plus d'informations sur les activités contre la corruption dans l'Ouest et du Centre de l'Afrique