Une délégation de l'ONUDC visite Bangui pour contribuer aux efforts de reconstruction des secteurs de la justice et de la sécurité en République Centrafricaine

Une délégation de l'ONUDC, dirigée par le Représentant Régional M. Pierre Lapaque, s'est rendue à Bangui en République Centrafricaine du 16 au 23 juillet 2016 dans le but d'analyser la situation en matière de sécurité et de justice et de connaître les actions de reconstruction de ces secteurs déjà menées sur le terrain par d'autres acteurs afin de déterminer quelle pourrait être la contribution de l'ONUDC aux efforts de reconstruction.

  
      M. Pierre Lapaque avec le Ministre de l'Intérieur,                  S.E. Jean Serge Bokassa 

Depuis son indépendance en 1960, la République centrafricaine a connu de fréquentes périodes d'instabilité.  Aujourd'hui, une grande partie du pays est contrôlée par divers groupes armés, notamment dans les régions du Nord et Nord-Est.  Les Nations Unies jouent un rôle actif dans le processus de reconstruction de la paix entre les parties impliquées, afin de permettre à l'Etat de reprendre le contrôle du territoire. En effet, la Mission Multidimensionnelle Intégrée de Stabilisation des Nations Unies en Centrafrique ( MINUSCA) pilote le processus de paix et de désarmement ainsi que les efforts de reconstruction, elle soutient la police et la gendarmerie dans leur travail au quotidien et contribue à leur formation.

La délégation, qui comptait des représentants de plusieurs branches de l'ONUDC (Justice, Traite des êtres humains et trafic des migrants, Prévention du terrorisme, Application de la loi et Lutte contre le crime lié à la faune et à la flore), a rencontré les plus hautes autorités de République centrafricaine, et notamment le Président de la République, le Premier ministre et plusieurs ministres en charge de questions sur lesquelles l'ONUDC travaille. De plus, la délégation a rencontré des acteurs nationaux en charge de la justice et la sécurité tel que des magistrats et des représentants de police et de la gendarmerie, et des acteurs internationaux participant à l'aide à la reconstruction de ces secteurs clefs, parmi lesquels la MINUSCA, l' Union Européenne, et les ambassades des Etats-Unis et de la France.

La délégation a identifié certains besoins auxquels l'expertise de l'ONUDC pourrait répondre, contribuant ainsi aux efforts de reconstruction dans le respect des priorités nationales et en coordination avec les initiatives prises par d'autres aspects internationaux.

La délégation a pris la mesure des besoins immenses des secteurs de la sécurité et de la justice, à la fois pour assurer la sécurité des Centrafricains au quotidien et pour permettre de rendre la justice dans les affaires de crimes graves commis lors des troubles récents. L'insécurité vécue par les Centrafricains s'ajoute à la faiblesse des agences étatiques en charge de la sécurité et de la justice, dont les capacités opérationnelles sont essentiellement situées à Bangui.

  
Audience avec le President de la République, S.E. M.  Faustin-Archange Touadéra