L'ONUDC livre 10 véhicules aux autorités maliennes

Cette activité a été financée
par le Japon

Le Mali demeure au cœur de la crise qui affecte la région sahélienne depuis la chute de régime libyen en 2011 et la rébellion touarègue de 2012. Ce pays est confronté à une situation humanitaire et sécuritaire délicate depuis ces évènements, qui a facilité l'expansion d'activités criminelles telles que le trafic de drogue, parmi d'autres.

Malgré les efforts considérables entrepris par les autorités maliennes et la communauté internationale visant à rétablir la paix et la sécurité dans le pays, ces formes de criminalité continuent de contribuer au financement des groupes armés, extrémistes et terroristes qui opèrent sur son territoire et dans la sous-région.

Dans le cadre du partenariat historique existant entre le Mali et l'ONUDC, son Bureau régional pour l'Afrique de l'Ouest et du Centre a remis au Ministère de la Sécurité Intérieure et de la Protection Civile, le 25 octobre 2016, dix (10) véhicules tout terrain à l'intention de la Police nationale, la Gendarmerie nationale et l'Office Central des Stupéfiants du Mali.

Le Ministre de l'Intérieur, le Représentant régional de l'ONUDC et le représentant du gouvernement du Japon

La cérémonie s'est déroulée en présence du Ministre de la Sécurité Intérieure et de la Protection Civile, S.E. le Général de Brigade Salif TRAORE ; de M. Shigeru KONDO, Conseiller de l'Ambassade du Japon, dont le pays a été le bailleur de cette opération et de M. Pierre LAPAQUE, Représentant régional pour l'Afrique de l'Ouest et du Centre de l'ONUDC.  

Le représentant du gouvernement japonais a déclaré que « la lutte contre la criminalité transnationale exige une vigilance permanente au niveau national, une bonne coordination au niveau régional, une concertation régulière et une synergie d'actions au niveau sous régional et une solidarité sans faille au niveau international ». Cette remise de véhicules participe au renforcement des capacités opérationnelles des autorités compétentes en matière de surveillance du territoire national.

Le Ministre TRAORE, pour sa part, a affirmé que « si on arrive à combattre ces maux [liés à la criminalité transnationale organisée], on pourra vaincre le terrorisme ». C'est afin de soutenir cet objectif que cette remise à eu lieu afin de soutenir cet objectif, comme l'a souligné le Représentant régional de l'ONUDC, « dans le cadre d'un programme d'action pour soutenir le renforcement de la chaîne judiciaire dans la zone sahélienne et,  principalement les acteurs qui luttent au jour le jour contrer ces fléaux qui impactent le Mali et la sous-région ».

L'ONUDC a établi un partenariat étroit avec les autorités maliennes dans le cadre de son  Programme Sahel depuis 2015, aux côtés de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA).

L'un des objectifs principaux du Programme Sahel est de renforcer la chaine pénale et donner les moyens matériels et techniques (expertise) aux organismes d'application de la loi des pays du Sahel pour leur permettre de lutter efficacement contre le trafic de drogue, la criminalité transnationale organisée, la corruption et le terrorisme.

Pour de plus amples informations :

Programme Sahel de l'ONUDC 

Département des opérations de maintien de la paix des Nations Unies

Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA)

Stratégie intégrée des Nations Unies pour le Sahel

Contribution of UNODC to the UN Integrated Strategy for the Sahel