La chanteuse Coumba Gawlo contre la traite des personnes et le trafic illicite de migrants

Dakar, 19 mai 2016 - Le phénomène de la traite des personnes et du trafic des migrants a connu une évolution notable en Afrique de l'ouest et du centre. Plusieurs facteurs ont donné à ces fléaux une ampleur toujours en hausse. Frontières poreuses, instabilité politique débouchant parfois sur des conflits violents ou endémiques sont autant de raisons qui poussent les plus vulnérables sur les routes de l'exil. Il s'y ajoute que le crime organisé a investi le domaine du trafic illicite de migrants en profitant de ces situations de vulnérabilité, qui rapportent aux groupes criminels plusieurs milions de dollars USD chaque année.

Afin de porter le plaidoyer à son niveau le plus élevé, le Bureau régional de l'ONUDC pour l'Afrique de l'Ouest et du Centre a présenté sa nouvelle Ambassadrice nationale de bonne volonté contre la traite des personnes et le trafic illicite de migrants pour l'année 2016 - la célèbre chanteuse et activiste sénégalaise Coumba Gawlo Seck - au cours d'une cérémonie qui s'est déroulée le 19 mai dans les locaux du Centre d'information des Nations Unies à Dakar.

 
Coumba Gawlo Seck, Ambassadrice de bonne volonté et Pierre Lapaque, Représentant régional

Pierre Lapaque, Représentant régional de l'ONUDC a donné les raisons de la nomination de l'artiste sénégalaise au cours de la conférence de presse : « Des milliers de personnes sont victimes de traite et objets de trafic illicite. Au Sénégal, on compte, rien que dans le « Grand Dakar », plus de 50 000 talibés (enfants des écoles coraniques appelées « daaras »). Plus de 30 000 d'entre eux sont forcés à la mendicité six heures par jour. C'est presque une journée normale de travail. Des personnalités connues et respectées sont mieux indiquées pour porter le plaidoyer sur des problématiques comme celle-ci. Qui mieux que Coumba Gawlo pourrait le faire ? » 

Un film d'une quinzaine de minutes retraçant le parcours de la chanteuse a permis au public de mieux comprendre son engagement humanitaire auprès d'organisations comme le FNUAP, l' UNICEF, le PNUD, et le HCR, ainsi que son rôle de marraine de l'Hôpital d'enfants Albert-Royer de Dakar.

Lors de leurs réponses fournies aux journalistes, Pierre Lapaque et Coumba Gawlo ont insisté sur le sort difficile de milliers de personnes victimes de traite et d'exploitation, et soumises à divers traumatismes : travail forcé ou dans des mines, exploitation sexuelle, mendicité forcée, enrôlement d'enfants comme soldats, et exploitation dans les circuits de la migration.

Interpellée par les journalistes sur son engagement aux côtés de l'ONUDC, Coumba Gawlo a affirmé : « Ma mission consiste à sensibiliser les dirigeants pour des lois plus protectrices ; il faut aussi sensibiliser les jeunes sur les risques encourus dans des circuits parfois mortels de l'émigration clandestine. Je vais parler aux jeunes dans les quartiers et les universités, aux chefs religieux ; je vais également associer mes amis artistes dans ce travail comme je l'avais fait lors de la catastrophe en Haïti ».

Pour apporter une réponse au problème de la traite des personnes et au trafic des migrants, le Bureau régional de l'ONUDC a mis en place La Stratégie Régionale de l'ONUDC contre la Traite des Personnes et le Trafic Illicite de Migrants en Afrique de l'Ouest et du Centre en appui au Plan d'action régional de la CEDEAO contre le problème croissant du trafic de drogue, du crime organisé et de la toxicomanie. C'est pour donner un nouvel élan aux activités dans ce domaine que le Directeur exécutif de l'ONUDC a nommé Madame Coumba Gawlo Seck, « Ambassadrice nationale de bonne volonté » pour l'année 2016.

La cérémonie de présentation s'est déroulée en présence de membres du corps diplomatique et d'officiels sénégalais. Les Ambassadeurs d'Allemagne, du Canada, de Grande-Bretagne, d'Italie, du Japon, du Maroc, du Niger étaient présents ainsi que les représentants des agences des Nations Unies et le représentant du Ministère de la Femme de l'Enfant et de la Famille. L'ONUDC remercie chaleureusement ces nombreux soutiens.

Dans ses fonctions d'Ambassadrice de l'ONUDC sur cette thématique, la nouvelle Ambassadrice jouera un rôle important de sensibilisation et aidera à renforcer les efforts nationaux, régionaux et internationaux de prise en charge du phénomène de la traite des personnes et du trafic illicite de migrants. Des activités de plaidoyer sont prévues très prochainement par l'ONUDC sur le sort des enfants et des migrants objet de trafic illicite.

Pour de plus amples informations :

La Stratégie Régionale de l'ONUDC contre la Traite des Personnes et le Trafic Illicite de Migrants en Afrique de l'Ouest et du Centre

Qu'est-ce que la traite des personnes ? Qu'est ce que le trafic de migrants 

Stratégie intégrée des Nations Unies pour le Sahel

Contribution de l'ONUDC à la Stratégie intégrée des Nations Unies pour le Sahel

L'ONUDC utilise le cinéma pour faire évoluer les normes sociales