L'ONUDC lance son nouveau Programme régional 2016-2020 pour soutenir l'Afrique de l'Ouest contre la drogue et le crime

23 janvier 2017 - L'Afrique de l'Ouest est confrontée à des défis complexes et des menaces multiples en matière de paix et sécurité à cause surtout des activités des réseaux criminels transnationaux organisés. Pendant longtemps elle a été une zone de transit pour le trafic de cocaïne et d'héroïne avant de devenir une zone de production de substances illicites de type amphétamine ainsi que des précurseurs. L'usage des drogues est un phénomène en hausse au niveau local. La menace terroriste est de plus en plus forte dans la région avec les réseaux qui ont l'ambition d'y ériger des sanctuaires et des bastions. De plus en plus, on note la connexion et le renforcement des liens entre la criminalité organisée et le terrorisme. Les conséquences sur la gouvernance des Etats se manifestent par une corruption qui hypothèque les efforts des Etats.

Pour faire face aux menaces déjà évoqués, l'ONUDC a conçu et mis en place un Programme régional dont le lancement officiel le 19 septembre 2016, à New York, s'est tenu en marge de la 71 ème session de l'Assemblée générale des Nations Unies, en présence de M. Yury Fedotov, Directeur exécutif de l'ONUDC, et de M. Marcel A. de Souza, Président de la Commission de la CEDEAO.

Mrs Chantal Lacroix (UNODC Deputy), Mr Pierre Lapaque, Regional Representative  and  Mr Mohamed Ibn Chambas, the Head of UNOWAS during the Regional Programme launch

Dans cette logique, le nouveau Programme régional de l'ONUDC pour l'Afrique de l'Ouest 2016-2020 a été présenté le 23 janvier 2017 à Dakar, au Sénégal, auprès des partenaires régionaux de l'ONUDC en présence de membres du Corps diplomatiques et d'organisations internationales au cours d'une cérémonie présidée par M. Mohammed Ibn Chambas, Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies pour l'Afrique de l'Ouest et le Sahel.

A l'occasion de cette conférence spéciale de lancement, M. Chambas a mis l'accent sur l'importance symbolique de cet événement en soulignant que « c'est la première fois que l'ONU et la CEDEAO collaborent aussi étroitement à la définition d'objectifs stratégiques pour renforcer les efforts des Etats de la région à lutter contre le trafic illicite et la criminalité organisée. » 

A son avis le programme propose une approche commune qui facilitera la cohérence des actions sur le terrain. Le représentant du secrétaire général a ajouté que la lutte contre ces fléaux contribue à améliorer les conditions générales de paix et de sécurité dans la région.

A la suite de M.Chambas,M. Pierre Lapaque, Représentant régional de l'ONUDC pour l'Afrique de l'Ouest et du Centre, est revenu sur la complexité des menaces grandissantes qui sont autant de défis auxquels font face les pays de la région. La réponse à ses fléaux ne peut être que globale selon lui, d'où la pertinence du Programme régional 2016-2020. « Le Nouveau Programme régional de l'ONUDC, venant en appui au nouveau plan d'action de la CEDEAO, aidera les pays de la région et la communauté internationale à œuvrer pour un avenir plus sûr, plus sain, et plus prospère pour l'Afrique de l'ouest. », a ajouté M. Lapaque.

Plusieurs membres du corps diplomatiques ont assisté au lancement et un représentant de l'Union européenne (UE) a exprimé la volonté de l'UE d'accompagner l'ONUDC dans la mise en œuvre du Plan régional.

La structure du programme a été présentée par Madame Chantal Lacroix, adjointe au Représentant de l'ONUDC à travers ses cinq axes thématiques : renforcement des systèmes de justice pénale, prévention et la lutte contre la criminalité transnationale organisée et le trafic illicite, prévention et lutte contre le terrorisme, lutte contre la corruption, amélioration de la prévention, du traitement et de la prise en charge de la toxicomanie et du VIH.

   
   

Un comité de pilotage du Programme régional en charge de la cohérence des objectifs définis par le PR et des stratégies nationales des pays sera mis en place. Il aura aussi comme mission d'assurer la coopération et la coordination des acteurs. 

Le lancement de ce programme conjoint renforce les efforts collectifs déjà fournis par les pays d'Afrique de l'Ouest pour prendre en charge les défis liés à la gouvernance, la sécurité et la santé. Les plans de la CEDEAO et de l'ONUDC sont conçus pour se compléter mutuellement et offrir une base solide pour relier les efforts nationaux, régionaux et internationaux contre la drogue, la criminalité, la corruption et le terrorisme. 

For 20 years, UNODC has been providing a technical assistance to West African States through its Regional Office for West and Central Africa (ROSEN) located in Dakar, Sénégal, and through 10 other offices located in different countries of the region. As the guardian of the UN Convention against transnational organized crime, and its protocols, as of the three international drug control conventions, UNODC is mandated to assist Member States strengthening their national responses, in respect with their international obligations.

L'ONUDC fournit une assistance technique aux États d'Afrique de l'Ouest depuis 20 ans, par le biais de son Bureau régional pour l'Afrique de l'Ouest et du Centre (ROSEN) basé à Dakar, au Sénégal et de 10 autres bureaux locaux basés dans différents pays de la région. En tant que gardien de la Convention des Nations Unies contre la criminalité transnationale organisée (CTO) et de ses Protocoles, ainsi que des trois Conventions sur le contrôle international des drogues, l'ONUDC a pour mandat d'aider les États membres à renforcer leurs réponses nationales en la matière, en conformité avec leurs obligations internationales.

 

Pour plus d'information :

Programme régional de l'ONUDC pour l'Afrique de l'Ouest (2016-2020) - ( anglais ; portugais)

Remarques du Directeur exécutif de l'ONUDC lors du lancement du Programme régional

Projet d'appui à la CEDEAO

Programme Sahel