L'ONUDC soutient la création d'un réseau national d'épidémiologie sur l'usage des drogues au Libéria et en Côte d'Ivoire

 Cette activité est financée par l'Union Européenne

Liberia, 27 juillet 2017 - L'abus de drogues est un problème majeur de santé publique dans le monde. L'Afrique de l'Ouest sert de zone de transit pour les drogues illicites telles que la cocaïne et l'héroïne vers l'Europe et d'autres régions. Selon le Rapport mondial sur les drogues 2017 de l'ONUDC, « en 2015, environ un quart de milliard de personnes consommaient des stupéfiants. Parmi eux, environ 29,5 millions de personnes, soit 0,6% de la population adulte mondiale, souffraient de troubles liés à la consommation de stupéfiants.» En outre, au cours des dernières années, l'utilisation de drogues et les troubles liés à la consommation de drogues sont devenus une préoccupation croissante dans la région. Alors que les communautés en Afrique de l'Ouest souffrent de conséquences psychosociales, économiques et sanitaires de l'abus de drogues, l'indisponibilité de données fiables pour surveiller l'étendue, les tendances de l'abus de drogue constitue un obstacle majeur à la prévention et aux efforts de réduction de la demande de drogue dans la région.

L'ONUDC, en collaboration avec la CEDEAO, met en œuvre le projet « Soutien au plan d'action régional de la CEDEAO sur le trafic illicite de drogue, le crime organisé qui y lié et l'abus de drogues en Afrique de l'Ouest», financé par l'Union européenne, et qui vise entre autres, à assurer que des « des informations harmonisées sur l'épidémiologie de la toxicomanie et sur les méthodes de collecte des données sont disponibles dans la région.» 

Pour remédier à l'écart dans les données épidémiologiques sur la demande et la consommation de drogues, l'ONUDC a organisé la première « Réunion inaugurale du Réseau d'épidémiologie sur l'usage des drogues et un Atelier national sur la collecte, l'analyse et la diffusion des données sur la consommation de drogues » au Libéria.

Les deux événements ont eu lieu au Libéria (27-28 juillet) et les mêmes activités sont prévues pour août 2017 en Côte d'Ivoire (du 16 au 17 août). 

  
Participants à l'atelier de lancement du Réseau national d'épidémiologie. (Libéria, 27-28 juillet, 2017). ©UNODC/2017

L'objectif de ces activités est de fournir des outils d'apprentissage des meilleures pratiques en matière de collecte de données sur l'usage des drogues mais aussi de développer des capacités pour la collecte et la diffusion des données de qualité sur les modèles d'usages de drogues. D'abord, le Réseau national d'épidémiologie sur la consommation de drogues sert de plateforme interactive pour aider les professionnels de l'usage des drogues à identifier les modèles existants d'usage de drogues, à surveiller les modèles et les problèmes liés à l'usage de drogue et à diffuser régulièrement des informations aux communautés et aux parties prenantes.

Ensuite, l'atelier national s'inscrit dans la lignée des précédents ateliers régionaux du Réseau d'épidémiologie d'Afrique de l'Ouest sur l'usage des drogues (WENDU) tenus à Abuja, Dakar et Abidjan, et dont l'objectif était de mettre en place des méthodologies et des outils de collecte de données harmonisés. La réunion a réuni des points focaux sélectionnés auprès des établissements de traitement/rééducation de la toxicomanie au Libéria, des experts issus d'institutions gouvernementales concernées et des organisations de la société civile. La CEDEAO, l'ONUDC et d'autres organisations ont fourni des experts comme facilitateurs.

En Côte d'Ivoire, neuf (9) sites pilotes ont été sélectionnés pour être inclus dans le réseau d'épidémiologie et huit (8) ont été sélectionnés au Libéria.

Les acteurs de haut niveau, y compris les Ministres, les chefs d'institutions (agents de la santé, des forces de l'ordre et d'autres organisations) impliqués dans la réduction de la demande de drogues ont participé au lancement des réseaux nationaux dans les pays ciblés.

Pour s'assurer que les systèmes nationaux d'information sur les drogues sont développés de manière à pouvoir alimenter des données harmonisées et fiables pour le Réseau WENDU, l'ONUDC a initié les processus pour l'établissement du réseau national avec une collaboration active des parties prenantes des deux pays. Un certain nombre de mesures ont également été prises pour assurer l'appropriation et la durabilité du réseau par les pays.

L'ONUDC fournit une assistance technique aux États d'Afrique de l'Ouest depuis 20 ans, par le biais de son Bureau régional pour l'Afrique de l'Ouest et Centrale (ROSEN) basé à Dakar, au Sénégal et de 10 autres bureaux locaux basés dans différents pays de la région. En tant que gardien de la Convention des Nations Unies contre la criminalité transnationale organisée (CTO) et de ses Protocoles, ainsi que des trois Conventions sur le contrôle international des drogues, l'ONUDC a pour mandat d'aider les États membres à renforcer leurs réponses nationales en la matière, en conformité avec leurs obligations internationales.

Pour plus d'information :

Action de l'ONUDC contre le trafic de drogue en Afrique de l'Ouest

Soutien au Plan d'action de la CEDEAO contre le trafic de drogue en Afrique de l'Ouest

Programme Régional 2016-2020 de l'ONUDC 

Portail de l'Unité de lutte contre la drogue de la CEDEAO