L'Afrique de l'Ouest renforce la lutte contre le trafic de drogue et la criminalité transnationale organisée

La quatrième réunion du Comité de Coordination Programmatique (PROCOM) et du Haut-Comité Politique (POLCOM) de l'Initiative de la Côte Ouest Africaine (WACI) s'est tenue le 4 et 5 décembre 2017 à Grand Bassam en Côte d'Ivoire. Le POLCOM a été présidé par le Représentant Spécial du Secrétaire général et Chef du Bureau des Nations Unies pour l'Afrique de l'Ouest et le Sahel (UNOWAS), M. Mohamed Ibn Chambas, et le PROCOM a été présidé par le Représentant Régional du Bureau des Nations Unies contre la Drogue et le Crime en l'Afrique de l'Ouest et du Centre (ONUDC ROSEN), M. Pierre Lapaque.

Le PROCOM et POLCOM se sont tenus en présence de haut-représentants des Etats membres de WACI (Côte d'Ivoire, Guinée, Guinée Bissau, Libéria et Sierra Leone), des partenaires du programme WACI, y compris l'ONUDC, le Département des Opérations de Maintien de Paix des Nations Unies (DOMP), le Bureau des Nations Unies pour l'Afrique de l'Ouest et le Sahel (UNOWAS / DPA) et d'INTERPOL ainsi que la mission des Nations Unies au Libéria (UNMIL) la Communauté Economique des États de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO), l'Union Africaine, l'Union du Fleuve Mano et les donateurs du programme WACI, y compris le Bureau des Affaires Internationales de Stupéfiants et de Répression du Gouvernement des États-Unis (US INL).

Dans son allocution pendant le WACI POLCOM, M. Ibn Chambas a souligné « la position stratégique de WACI comme outil de soutien à la mise en œuvre du plan d'action de la CEDEAO ». « Au-delà de l'engagement politique et afin d'assurer sa durabilité, il est impératif pour les structures programmatiques de WACI et de la Commission de la CEDEAO de renforcer leurs liens opérationnels », a-t-il annoncé.

Les participants au cours de la réunion du POLCOM

De plus, pendant le WACI PROCOM, M. Pierre Lapaque a indiqué que « WACI se présente comme une réponse opérationnelle aux défis toujours croissants posés par le trafic de drogue et le crime organisé, qui suscitent de profondes préoccupations au sein de la communauté internationale dans son ensemble et en Afrique de l'Ouest en particulier ».

Les participants aux réunions ont pris bonne note des résultats obtenus jusqu'à présent par les Unités de lutte contre la Criminalité Transnationale (UCT) établies dans le cadre de WACI en Sierra Leone, au Libéria, en Guinée-Bissau et en Côte d'Ivoire. Les résultats incluent 789 enquêtes, 630 personnes poursuivis, 12 tonnes de haschisch, 40 tonnes de marijuana, 215 kg de cocaïne, 33 kg d'héroïne, 4 tonnes d'écailles de pangolin et 40 tonnes de médicaments contrefaits saisis. Ils ont encouragé les pays à investir dans la mobilisation de fonds, à travers des mécanismes de financement nationaux, pour une opérationnalisation durable des UTC et à aligner les objectifs de WACI au plan d'action 2016 - 2020 de la CEDEAO pour une harmonisation des réponses aux niveaux national, régional et international. Une série de recommandations sur les futures priorités opérationnelles et stratégiques pour la mise en œuvre du programme WACI au-delà de l'année 2017 a été élaborée et adoptée par le POLCOM.

Les Etats Membres du WACI se sont engagés à travailler ensemble pour mieux faire face aux menaces sécuritaires croissantes en Afrique de l'Ouest. La possibilité d'ouvrir le WACI aux autres pays de la région pour favoriser une réponse régionale à la criminalité transfrontalière organisée a été envisagée au cours des réunions. Dans la perspective de l'extension du programme au-delà de 2017, un engagement soutenu des acteurs régionaux et un soutien international plus large dans la poursuite des efforts déployés par le programme WACI ont été préconisés au cours des rencontres.

Pour plus d'informations:

L'UNODC et WACI en Afrique de l'Ouest et du Centre