L'ONUDC lance ses activités de lutte contre le trafic d'armes à feu en République Centrafricaine

Cette activité a été financée par l'Union Européenne

A travers son Programme mondial sur les armes à feu, l'ONUDC a lancé, le 8 avril dernier, ses activités en République Centrafricaine (RCA), axées sur la lutte contre le trafic d'armes à feu. Le premier « Cours de formation pratique spécialisé sur les investigations et poursuites pénales des infractions liées aux armes á feu » s'est en effet déroulé à Bangui du 8 au 12 avril et la formation visait à renforcer les capacités des praticiens centrafricains en matière d'enquêtes et de poursuites relatives aux trafics d'armes à feu illicites et aux crimes connexes.

La cérémonie d'ouverture a été présidée par le Ministre de l'Intérieur et de la Sécurité, M. Henri Wanzet Linguissara, qui a souligné l'impact de la prolifération des armes légères et de petit calibre, limitant la capacité de l'État à assurer la sécurité de la population, en particulier dans les zones frontalières. Il s'est d'ailleurs félicité de la tenue de cette importante formation en RCA, tout en soulignant la nécessité d'aller au-delà et d'élaborer un cadre juridique actualisé pour lutter efficacement contre la prolifération des armes légères et de petit calibre. A cette fin, des procédures claires de traçage des armes à feu, ainsi que des mesures préventives, telles que le marquage et la tenue de registres sur les armes doivent être mises en place et des unités spécialisées d'enquêtes sur les infractions liées aux armes à feu doivent également être créées.  

Cette formation a été soutenue par le projet de l'ONUDC « Lutte contre le trafic illicite d'armes à travers la mise en œuvre de la Convention des Nations Unies contre la criminalité transnationale organisée et de son Protocole sur les armes à feu », financé par l'Union Européenne. Lors de la cérémonie d'ouverture, M. Javier Medrano, Représentant de la délégation de l'Union Européenne (UE), a quant à lui souligné les efforts déployés par l'UE pour soutenir les réformes engagées dans le pays, notamment en matière de justice, de réconciliation, de gouvernance et de sécurité.

 

Cérémonie d'ouverture de la session de formation, Bangui, RCA. 8 avril 2019

M. Leonardo Lara, représentant de l'ONUDC, a déclaré que la formation marquait aussi le début de la collaboration avec la Commission Nationale de Lutte contre la Prolifération des Armes Légères et de Petit Calibre (ComNat) de RCA. En effet, l'ONUDC prévoit de travailler en étroite collaboration avec la ComNat ainsi qu'avec d'autres autorités nationales compétentes. Des échanges avec la ComNat on par ailleurs déjà eu lieu afin de définir les activités que l'ONUDC pourrait soutenir dans le cadre du Plan d'action national, notamment en matière d'harmonisation de la législation et de renforcement des capacités afin d'améliorer les enquêtes et les poursuites concernant le trafic d'armes à feu et les infractions liées.

La formation a été menée par des experts de l'ONUDC appuyés d'autres experts nationaux et internationaux dans le cadre du partenariat développé avec la Mission multidimensionnelle intégrée des nations unies pour la stabilisation en RCA (MINUSCA) et le Service de l'action antimines des Nations Unies (UNMAS).

Tout au long de cette semaine de formation, les participants, issus des agences chargées de l'application de la loi et de la justice pénale, ont bénéficié de nouvelles compétences pratiques pour lutter efficacement contre le trafic d'armes à feu, notamment s'agissant, entre autres, de l'identification appropriée des armes à feu, des procédures de traçage, de la collecte de renseignements, des enquêtes et de la coopération internationale.

Cette formation est la première du genre sur la thématique du contrôle du trafic illicite d'armes à feu en RCA et marque le point de départ d'une série d'activités qui seront conduites par le Programme mondial sur les armes à feu de l'ONUDC durant les trois prochaines années avec le soutien technique et financier de l'UE.

Pour plus d'informations:

Webstory: Ouverture officielle d'un bureau de projet à Bangui, RCA