L'ONUDC soutient le Cabo Verde dans la mise en œuvre du nouveau Programme national intégré de lutte contre la drogue et les infractions connexes (2018-2023)

Depuis plusieurs années, l'Afrique de l'Ouest est de plus en plus touchée par le trafic de drogues et la criminalité transnationale organisée. En effet, l'augmentation des saisies de cocaïne dans plusieurs pays de la région - dont la saisie, en février 2019, de 9,5 tonnes dans le port de Praia, Cabo Verde - illustre bien l'ampleur de ce phénomène. De plus, la situation stratégique du Cabo Verde, au large des côtes de l'Afrique de l'Ouest, combinée à son long littoral et à la faiblesse du contrôle effectif des eaux nationales et internationales, place le pays sur l'une des principales routes de la cocaïne entre l'Amérique du Sud et l'Europe.  

Les comportements criminels et la corruption, qui accompagnent souvent le trafic de drogue, affectent aussi gravement la sécurité du pays et de la région dans son ensemble. Par conséquent, le gouvernement du Cabo Verde a fait de la lutte contre le trafic de drogues et les crimes connexes une priorité nationale, et de la prévention une stratégie clé pour réduire la demande de consommation de drogues et d'alcool.

Dans ce contexte, une table ronde visant à mobiliser les partenaires techniques et financiers pour le nouveau Programme national intégré (PNI) de lutte contre la drogue et les crimes connexes s'est tenue le 10 juillet à Praia, organisée conjointement par le Ministère des affaires étrangères, de la coopération et des communautés, le Ministère de la santé, la Commission de coordination sur l'alcool et autres drogues et l'Office des Nations unies contre la drogue et le crime (ONUDC). 

Lors de la cérémonie d'ouverture, le Premier ministre du Cabo Verde, M. Ulisses Correia e Silva, a souligné que "le trafic de drogue est une menace mondiale et que la coopération internationale est nécessaire pour combattre ce crime". Plusieurs hauts fonctionnaires du gouvernement du Cabo Verde étaient également présents, démontrant que le NIP est une priorité nationale et délivrant un message fort et unifié. 

     
 
Séance d'ouverture de la table ronde. De gauche à droite : Représentante régionale de l'ONUDC par intérim, Mme Chantal Lacroix; Ministre de la justice et du travail, Mme Janine Lelis; Premier Ministre du Cap-Vert, M. Ulisses Correia; Ministre des affaires étrangères, M. Luis Felipe Tavares; Ministre des affaires intérieures, M. Paulo Rocha et Ministre de la santé et de la sécurité sociale, M. Arlindo do Rosario. Crédit : MSSS

Cette réunion, organisée avec l'appui technique de l'ONUDC, visait à mobiliser des fonds pour la mise en œuvre du NIP et à créer le dialogue, avec tous les acteurs impliqués, autour des défis auxquels le Cabo Verde est actuellement confronté en matière de lutte contre la drogue et les crimes connexes. De manière interactive, la réunion a été structurée par des présentations des autorités nationales ainsi que par des visites de terrain. Les visites de la Communauté thérapeutique de Granja Sao Filipe, de l'Unité sans drogue de la prison centrale de Praia, du laboratoire scientifique de la police judiciaire ou encore du Centre national de commandement de la police ont permis de mieux faire comprendre aux partenaires l'utilité des projets mis en œuvre pour renforcer la stratégie nationale de lutte contre la drogue et la criminalité et d'assistance aux usagers.

   
Visite de la Communauté thérapeutique Granja de S. Filipe .             Credit: ONUDC
        Visite du laboratoire scientifique de la police judiciaire.                                                                Crédit : ONUDC

La Représentante régionale par intérim de l'ONUDC, Mme Chantal Lacroix, a quant à elle évoqué le contexte régional de l'Afrique de l'Ouest en matière de drogues et de criminalité, déclarant que "l'agenda 2030 est clair sur l'importance de la santé, de la paix et de la sécurité comme facteurs clés du développement durable ". Elle a également souligné que bien que le gouvernement du Cabo Verde ait fait de grands progrès dans la lutte contre les drogues et la criminalité qui y est liée, " il faut poursuive ces efforts dans le cadre d'une approche intégrée visant à consolider mes acquis et intensifier la prévention de la toxicomanie, les soins, le traitement de la dépendance, la lutte contre la criminalité et le renforcement du système de justice pénale dans son ensemble ». Elle a ensuite invité tous les partenaires présents " à contribuer à la mise en œuvre efficace de ce programme, car le succès de cette initiative ambitieuse repose sur nous tous. Il s'agit là d'une contribution cruciale à la prévention et à la lutte contre la drogue, non seulement au Cabo Verde, mais aussi dans la région et dans le monde".

Le PNI, conforme aux objectifs de développement durable (ODD), contribuera plus particulièrement à la réalisation des ODD 3, 5 et 16, en notamment la cible 3.5 visant à "renforcer la prévention et le traitement de la toxicomanie, y compris l'abus de stupéfiants et la consommation nocive d'alcool".