COMMUNIQUE DE PRESSE

Dakar, le 09/06/2020

COVID-19 : l’ONUDC soutient les forces de l’ordre du Sénégal dans le bon déroulement de leurs activités de protection de la population durant la pandémie

  • Le Bureau régional de l’Office des Nations Unis contre la Drogue et le Crime (ONUDC) pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre s’engage aux côtés de l’Etat du Sénégal dans le combat contre le COVID-19
  • L’ONUDC salue et remercie les agents de la force publique pour leur travail durant cette crise et appelle à renforcer la relation de confiance avec les communautés.
  • L’ONUDC rappelle que le rôle des agents d’application de la loi est de faire respecter la loi, de maintenir l'ordre et d'assurer la sécurité publique. La protection de la population est leur priorité.
  • L’ONUDC alerte la population sur de nouvelles formes de criminalité liées à la crise COVID-19: cybercriminalité, violences sexuelles ou basées sur le genre, trafic de faux-médicaments…

La situation actuelle exceptionnelle et l’impératif de préserver la santé et la sécurité des populations ont forcé les pays à mettre en place des mesures extraordinaires pour ralentir la propagation du virus : mesures de distanciation sociale, ainsi que réduction de la liberté de mouvement et de la liberté de jouir de nombreux autres droits. De telles mesures peuvent aussi impacter l'accès aux services de santé, l'emploi et les ressources financières, l'accès à la justice, à l'éducation, à l'information, ainsi qu'aux loisirs.

Dans ce contexte les agents d’application de la loi au Sénégal ont un rôle très sensible et important depuis que l'état d'urgence a été décrété le 23 mars dernier. Si d’une part ils doivent soutenir les communautés pendant la pandémie COVID-19 en faisant appliquer des mesures sanitaires et sécuritaires indispensables au niveau national et local, leur rôle d’intervenants de première ligne les expose d’autre part à un risque élevé de contamination, particulièrement depuis le 4 juin avec l’annonce de l’assouplissement du couvre-feu et la levée des restrictions sur les transports interurbains.

"En ces temps sans précédent, la population est beaucoup plus dépendante des agents des forces de l'ordre qui sont déployés dans tout le pays et en contact direct avec les personnes et donc des cas potentiels de COVID-19 », a déclaré Monsieur Antonio Mazzitelli, Directeur régional de l'ONUDC à Dakar.

"Les agents des forces de l'ordre sont également là pour s'assurer que les règles sécuritaires et les mesures sanitaires sont respectées au sein des communautés", a également déclaré Monsieur Mazzitelli.

L’ONUDC salue et remercie les agents de la force publique pour leur travail aux côtés des communautés, appelle ces agents à établir une relation de confiance avec les communautés et encourage la population à soutenir les forces publiques dans la mise en œuvre et le respect des mesures de prévention.

L'ONUDC, dans le cadre de ses mandats et avec le soutien de la République d’Allemagne, participe à un large éventail d'efforts opérationnels en réponse à la pandémie de COVID-19. Afin d’aider les agents d’application de loi à mener leurs activités de la manière la plus sûre et la plus efficace possible, l'ONUDC va mettre en œuvre plusieurs activités de sensibilisation afin d’améliorer la relation de confiance entre les forces de l’ordre et la population pendant la pandémie.

L'ONUDC va également développer des messages de sensibilisation – campagne radio - à destination de la population sur le rôle des forces de l’ordre. Par ailleurs, l’ONUDC saisit cette opportunité pour informer les populations sur les nouvelles formes de criminalités liées à la crise COVID-19, notamment l’émergence ou la recrudescence d’infractions en lien avec la cybercriminalité, le trafic de fauxmédicaments ou encore les violences sexuelles ou basées sur le genre, ainsi que sur les moyens d’y faire face.

Pour plus d'informations et demandes d’interviews :

Mme Cécile Plunet, Officier en Charge du Bureau régional de l’ONUDC à Dakar est disponible pour des interviews afin de discuter du rôle des agents d’application de la loi durant la crise COVID-19.

Mr Kamal Toure, Chargé de programme cybercriminalité est disponible pour des interviews afin de discuter des dangers de l’utilisation accrue d’internet et des réseaux sociaux durant la crise COVID-19.

Veuillez contacter Emmanuelle Landais emmanuelle.landais@un.org et/ou Hélène Giraud helene.giraud@un.org

Restez connectés !

@ONUDC_AfriqueOC /@UNODC_WCAfrica

Telechargez le communiqué ici