L'ONUDC poursuit son soutien contre le traffic de drogue au Mali en lançant une Cellule aéroportuaire anti-trafics

Dans le cadre de son soutien continu à la lutte contre le trafic de drogue dans la région, l'ONUDC et le gouvernement du Mali ont officiellement inauguré ce 9 février 2015, la Cellule aéroportuaire anti-trafic (CAAT) de l'aéroport international de Bamako Senou. La Cellule nouvellement créée vise à mieux contrer les activités narcotiques dans le pays par l'amélioration de la détection, l'interdiction et les capacités d'enquête de l'aéroport.

Présidant la cérémonie d'inauguration, à laquelle ont participé des ministres maliens, des hauts fonctionnaires, des ambassadeurs et des représentants de la MINUSMA, le ministre de la Sécurité du Mali a confirmé son plein appui et engagement dans la mise en œuvre du Projet de communication aéroportuaire de l'ONUDC (AIRCOP) au Mali. Il a exprimé sa volonté de coopérer avec les différentes parties prenantes et a indiqué que la CAAT devrait étendre ses activités de lutte contre le terrorisme et le trafic de drogue en considérant davantage les cargos et les avions de petit gabarit.

 
La nouvelle Cellule aéroportuaire anti-trafic (CAAT) de l'aéroport international de Bamako Senou

L'ONUDC et ses partenaires ont travaillé en étroite collaboration avec le Gouvernement malien afin d'établir la nouvelle cellule, qui a récemment lancé ses opérations à l'aéroport international. Dès le début, les autorités maliennes ont été proactives dans le soutien continu à la création et aux opérations quotidiennes de la CAAT Bamako. À présent, il y a un engagement prononcé des autorités à l'égard de l'efficacité opérationnelle, et les premiers résultats sont déjà prometteurs. En seulement deux mois, la CAAT a effectué quatre saisies de drogue totalisant 19,2 kilogrammes de cocaïne et 16,4 kg de méthamphétamines.

Financé par l'Union européenne, et co-financé par le Canada, la Norvège et le Japon, le projet AIRCOP vise à renforcer les capacités anti-drogue dans les aéroports internationaux en Afrique, en Amérique latine et dans les Caraïbes, ainsi qu'à promouvoir le partage d'informations et de renseignements entre les services nationaux et internationaux. Les CAATs sont reliées aux bases de données et réseaux de communication d'application de la loi internationaux pour permettre la transmission de renseignements opérationnels en temps réel envers d'autres aéroports internationaux, visant à intercepter les courriers illicites.

Le projet est mis en œuvre en partenariat avec l' Union Européenne, INTERPOL et l' Organisation mondiale des Douanes et fait partie de la contribution de l'ONUDC à la  Stratégie intégrée des Nations Unies pour le Sahel.

Pour de plus amples informations:

AIRCOP

Contribution de l'ONUDC à la stratégie intégrée des Nations Unies pour le Sahel