Améliorer l'efficacité de la justice pénale en Afrique de l'Ouest

Les autorités judiciaires jouent un rôle crucial pour assurer le jugement des criminels. Compte tenu de la complexité croissante du trafic illicite et de la menace du terrorisme qui ont émergé au cours des dernières années, les magistrats se doivent d'intégrer de nouveaux concepts juridiques et des mécanismes procéduraux au sein de la pratique juridique. Dans l'optique d'améliorer l'expertise des magistrats dans les domaines pertinents à la lutte contre la drogue, la criminalité et le terrorisme, l'ONUDC a lancé un partenariat avec les Centres de formation judiciaire (CFJ) de l'Afrique de l'Ouest.

L'administration efficace de la justice pénale dans ces domaines exige une formation complète des procureurs et juges en ce qui concerne les outils juridiques spécifiques requis par les conventions des Nations Unies, les normes internationales et les lois nationales. Lors d'une réunion régionale des CFJ, tenue du 3 au 5 Décembre à Dakar (Sénégal), l'ONUDC a fourni son expertise sur la coopération internationale, ainsi que sur la lutte contre la drogue, le trafic d'armes, le blanchiment d'argent et le terrorisme. Les questions de la traite des êtres humains et du trafic de migrants ont également été abordées.

L'atelier, financé par l'Organisation internationale de la francophonie, a réuni des participants du Burkina Faso, de la Côte d'Ivoire, de la Guinée Bissau, du Mali, du Niger, du Sénégal et du Togo. Des représentants de l'ambassade française à Dakar et du réseau de la police internationale française (Francopol) ont également participé.

À la fin de l'atelier, les participants ont validé les plans des modules de formation sur le trafic illicite, le blanchiment d'argent et le terrorisme qui seront intégrés dans les programmes de formation fournies par les Centres. Les bénéficiaires de ces programmes seront aussi bien les magistrats en service, que ceux nouvellement recrutés.

Cette initiative s'inscrit dans le cadre du Programme régional de l'ONUDC pour l'Afrique de l'Ouest, qui vise à améliorer l'efficacité de l'administration de la justice pénale dans les zones affectées par le trafic illicite et le terrorisme. Une coopération plus étroite avec les Centres contribuera à accroître la durabilité des efforts de l'ONUDC ciblés aux magistrats de la région en termes de renforcement des capacités.