L'ONUDC s'engage à soutenir le Gouvernement de la Côte d'Ivoire contre la criminalité transnationale organisée et le terrorisme

La Côte d'Ivoire se remet de plusieurs années de conflit et d'instabilité. Du fait de sa position géographique centrale en Afrique de l'Ouest et de la porosité de ses frontières, la Côte d'Ivoire est particulièrement vulnérable à diverses formes de trafic illicite, en tant que pays d'origine, de transit et de destination. Celles-ci incluent la traite des personnes à des fins de travail forcé et d'exploitation sexuelle, et quelques saisies récentes de drogue soulignent l'ampleur des flux de trafic dans la région.

Dans ce contexte, le Représentant régional de l'ONUDC pour l'Afrique de l'Ouest et du Centre, Mr. Pierre Lapaque, a dirigé une mission d'experts de l'ONUDC à Abidjan du 8 au 10 juin 2015 afin de sensibiliser aux questions relevant de son mandat. Lors d'une session de haut niveau avec l'Assemblée nationale, les députés et les experts de l'ONUDC ont tenu des discussions sur les problèmes liés au trafic de drogue et à diverses autres formes de trafic illicite, au terrorisme et au blanchiment d'argent, ainsi que sur les stratégies pour remédier aux faiblesses existantes, notamment par des réformes juridiques.

Dans ses remarques liminaires, Mr. Pierre Lapaque a souligné le rôle important de l'Assemblée nationale pour comprendre les vulnérabilités résultant de ces phénomènes criminels et de leur impact sur la sécurité humaine et le développement. Il a exhorté les députés à adopter les réformes juridiques nécessaires qui permettront aux autorités compétentes de prendre des mesures efficaces pour prévenir et lutter contre la criminalité et le terrorisme.

S.E. Mme Tehoua Amah Marie, Vice-Présidente de l'Assemblée nationale a ouvert la réunion au nom du Président, S.E. Mr. Guillaume Soro Kigbafori. Dans son discours d'ouverture, elle a insisté sur le fait que « l'Afrique ne doit pas devenir un eldorado pour les trafics en tous genres et pour les grands criminels ».

Le Représentant Régional et les experts de l'ONUDC pour l'Afrique de l'Ouest et du Centre à l'Assemblée Nationale Ivoirienne

En outre, l'ONUDC a officiellement lancé un nouveau projet sur la « Promotion de la sécurité humaine et la stabilité en Afrique de l'Ouest par le renforcement des capacités sur la traite des personnes en Côte d'Ivoire et au Libéria ». La cérémonie d'ouverture a été conclue par la signature d'un accord de coopération entre le Représentant régional de l'ONUDC pour l'Afrique de l'Ouest et du Centre et S.E. Mme Anne Désirée Ouloto, Ministre de la Solidarité, de la Famille, de la Femme et de l'Enfant.

 
Le Représentant Régional et les experts de l'ONUDC pour l'Afrique de l'Ouest et du Centre et S.E Mme Anne Désirée Ouloto, Ministre de la Solidarité, de la Famille, des Femmes et des Enfants

Ce projet de 370 000 dollars, entièrement financé par le gouvernement japonais, qui était représenté à la cérémonie de lancement par S.E. Mr. Hiroshi Kawamura, Ambassadeur du Japon en Côte d'Ivoire, vise à renforcer la capacité des organes d'application de la loi et à leur fournir de l'équipement spécialisé pour détecter et identifier, aux frontières, les victimes de la traite des personnes ainsi qu'à renforcer les capacités du Comité national contre la traite des personnes, récemment crée. M. Pierre Lapaque a rappelé que « la traite des personnes est le troisième crime le plus rentable au monde, après le trafic de drogue et celui des armes ». Ces deux dernières années, la Côte d'Ivoire a également développé une Stratégie nationale et un Plan d'action contre la traite des personnes avec l'appui technique de l'ONUDC.

La mission de l'ONUDC a également rencontré plusieurs représentants étatiques de la Côte d'Ivoire, dont des membres du gouvernement et des organes d'application de la loi, afin de discuter du progrès de projets en cours tels que l'Initiative pour la Côte de l'Afrique de l'Ouest (WACI), AIRCOP, ainsi que la coopération avec les institutions nationales de formation.

En collaboration avec les autorités ivoiriennes et les partenaires des Nations Unies sur place, l'ONUDC a renforcé sa présence en Côte d'Ivoire avec l'ouverture d'un bureau à Abidjan, logé dans les locaux de l'Opération des Nations Unies en Côte d'Ivoire (ONUCI). Cette récente mission reflète le soutien de l'ONUDC à la Côte d'Ivoire dans la lutte contre toutes les formes de trafic, en particulier le trafic de drogues et la traite des personnes.

Pour de plus amples informations :

 

Contribution de l'ONUDC à la Stratégie intégrée des Nations Unies pour le Sahel

Initiative côtes de l'Afrique de l'Ouest (WACI)

Programme de Communication Aéroportuaire (AIRCOP)

Stratégie intégrée des Nations Unies pour le Sahel