Semaine de sensibilisation et de mobilisation contre la drogue au Mali et au Sénégal

A l'occasion de la 28 ème édition de la « Semaine de sensibilisation et de mobilisation contre la drogue au Sénégal », l'ONUDC et ses partenaires de la fonction publique et de la société civile ont organisé une série d'évènements au courant du mois de juin 2015. Le 26 juin, décrété «  Journée internationale contre l'abus et le trafic de drogues » par les Nations Unies, a ainsi vu une opération d'incinération de substances illicites dans la commune de Ouakam en présence du Ministre de l'Intérieur du Sénégal, M. Abdoulaye Daouda Diallo, et de la Directrice Générale de la Police Nationale, Mme Anna Sémou Faye.

 
M. Diallo, Ministre de l'Intérieur du Sénégal, au cours de l'opération d'incinération des drogues saisies

Au cours de cette incinération, près de 2 tonnes de drogues (principalement du cannabis, de la cocaïne et de l'héroïne) interceptées à l'aéroport de Dakar et lors de contrôles routiers sont ainsi parties en fumée. Le Représentant Régional de l'ONUDC en Afrique de l'Ouest et du Centre, M. Pierre Lapaque, a profité de l'évènement pour présenter les conclusions du Rapport mondial sur les drogues 2015, publié aujourd'hui par l'ONUDC. Le Rapport examine en détail les évolutions du marché de la drogue, notamment les tendances régionales de production, consommation et routes de trafic de substances illicites. L'édition 2015 du Rapport met également l'accent sur le développement alternatif, afin de remplacer les cultures illégales par une économie licite tout en renforçant le cadre institutionnel.

 
M. Lapaque, Représentant Régional de l'ONUDC, en companie du Ministre de l'Intérieur et d'experts de l'ONUDC

A l'occasion de la sortie du rapport, le Secrétaire-Général des Nations Unies, M. Ban Ki-moon, a prononcé les remarques suivantes au cours de son discours :  « Dans le strict respect des règles et normes en matière de droits de l'homme, l'ONU plaide pour un délicat rééquilibrage des politiques internationales en matière de lutte contre les drogues placées sous contrôle. Nous devons étudier des solutions autres que la pénalisation et l'incarcération des consommateurs, pour privilégier l'action pénale contre la filière de l'offre. Nous devons nous attacher davantage à des questions telles que la santé publique, la prévention, le traitement et la prise en charge, et rechercher des stratégies dans les sphères économiques, sociales et culturelles. »

Dans ce contexte, M. Pierre Lapaque et son équipe de l'ONUDC ont visité le 25 juin 2015 le Centre de Prise en Charge Intégrée des Addictions de Dakar (CEPIAD) au sein du Centre Hospitalier Universitaire de Fann. Inauguré en décembre 2014 par la Ministre de la Santé, le CEPIAD s'inscrit dans la mise en œuvre du Plan Stratégique de Lutte contre le Sida du Sénégal et travaille de façon générale à la réduction de consommation de drogues. Etabli principalement pour les consommateurs de drogues injectables (la population la plus vulnérable aux maladies infectieuses tels le VIH et l'hépatite C), le centre est également ouvert aux personnes présentant des addictions à d'autres substances psychoactives.

 
Visite du CEPIAD par M. Lapaque, Représentant Régional de l'ONUDC, et son équipe

Parmi les activités du CEPIAD s'inscrivent donc l'accès gratuit à la prévention, aux soins et traitements, mais également la médiation familiale, l'assistance juridique et administrative et l'aide à la réinsertion sociale et professionnelle. Un programme d'échange de seringues et de traitement à la méthadone (utilisé contre la dépendance à l'héroïne) font également partie des mesures phares du CEPIAD. Actuellement le premier centre consacré aux addictions en Afrique de l'Ouest, le CEPIAD a aussi une vocation nationale et régionale de recherche sur cette thématique, dispensant par exemple des modules de formation en addictologie.

 
Peintures réalisées par les patients du CEPIAD lors d'un atelier d'art-thérapie

Plus tôt ce mois-ci, l'ONUDC a également participé à la cérémonie de lancement de la « Semaine Nationale de Sensibilisation et de Mobilisation contre les drogues » au Centre de Sensibilisation et d'Information sur les Drogues (CSID) Jacques Chirac dans la ville de Thiaroye. Le CSID J. Chirac propose une large gamme d'accompagnements aux usagers de drogue, mais organise également de nombreuses activités diverses pour la population du quartier. Dans une démarche de dissuasion qui reste toutefois ludique, le CSID met ainsi un atelier de menuiserie et une salle de sport à disposition des habitants de Thiaroye.

 
Atelier de menuiserie au CSID Jacques Chirac

M. Babacar Diouf, représentant l'ONUDC à la cérémonie, a prononcé un discours mettant en avant  l'importance d'une mobilisation générale contre les drogues, notamment à travers des programmes éducatifs ciblant la jeunesse et axés sur le développement de compétences sociales. Il a rappelé par l'occasion plusieurs initiatives que soutient l'ONUDC au Sénégal tel le CEPIAD susmentionné. M. Abdel Kader Thiaw, coordinateur au CSID J. Chirac, a appelé à renforcer les capacités des acteurs de terrain habitués à côtoyer la jeunesse du quartier, soulignant l'efficacité de leur démarches de prévention.

 
M. Babacar Diouf, expert de l'ONUDC, lors de son discours au CSID J. Chirac
Démonstration par l'Unité Cynophile des douanes sénégalaises au CSID J. Chirac 

Pendant ce temps au Mali, une série d'évènements a été organisée le 26 juin pour attirer l'attention sur le trafic illégal et la consommation de drogues dans les secteurs de l'orpaillage et du transport routier. Les travailleurs de ces industries sont particulièrement touchés par les fléaux liés aux drogues, notamment à cause de leurs conditions de travail mentalement et physiquement éprouvantes. Ainsi, la Journée Internationale Contre la drogue a vu le Ministère de la Sécurite et de la Protection Civile au Mali organiser une série d'évènements avec le support de l'ONUDC, allant du débat publique aux activités sportives et campagnes d'informations.

 
Participants aux activités au Mali

En collaboration avec des partenaires régionaux et internationaux, l'ONUDC soutient les pays d'Afrique occidentale et centrale dans leurs efforts de prévention de l'usage de drogues, de traitement et de réhabilitation. L'ONUDC vise également à aider ses États membres à mettre en œuvre des politiques et des programmes fondés sur des données scientifiques.

Crédits photo: Marco Fayet

Pour de plus amples informations :

Rapport Mondial sur les Drogues 2015

Activités de l'ONUDC sur la prévention des drogues, traitements et soins

Stratégie intégrée des Nations Unies pour le Sahel

Contribution de l'ONUDC à la Stratégie intégrée des Nations Unies pour le Sahel