Unités de lutte contre la criminalité transfrontalière (TCU)

Pour mieux faire face à la menace de la criminalité transnationale organisée, le trafic de drogue, l'ONUDC, le Départements des Affaires Politiques (DPA)/Office des Nations Unies pour l'Afrique de l'Ouest et le Sahel (UNOWAS), DOMP et INTERPOL ont lancé en 2009 l'Initiative côtes de l'Afrique de l'Ouest (WACI), pour soutenir la mise en œuvre du plan d'action pour résoudre le problème croissant du trafic de drogue, le crime organisé et l'abus de substances en Afrique de l'Ouest de la CEDEAO . WACI vise à créer des unités de lutte contre la criminalité transfrontalière (TCU), destinées à améliorer la coordination nationale et internationale, aussi bien que permettre des investigations basées sur le renseignement. Les TCUs sont des cellules interinstitutionnelles d'élite, formées et équipées pour combattre la criminalité transnationale organisée et pour coordonner leurs activités dans un cadre international.

En mi-2016, les TCUs sont pleinement fonctionnelles au Liberia, au Sierra Leone et en Guinée Bissau, et en phase de démarrage en Côte d'Ivoire. De très bons résultats opérationnels ont été réalisés par ces unités, manifestés par de larges quantités de drogues saisies et de criminels poursuivis et condamnés. Toutes les juridictions sont entrain d'être filtrées pour répandre la mise en œuvre du Programme WACI au-delà des cinq états initialement ciblés, pour servir de model à tous les membres de la CEDEAO.

Pour améliorer la coordination nationale, le personnel des TCUs est composé d'officiers en détachement issus des principales agences en charge de l'application des lois. Du personnel filtré des agences compétentes est physiquement intégré au sein d'une seule unité, travaillant en étroite collaboration quotidiennement. Par conséquent, l'expertise des différents secteurs d'application de la loi sera regroupée en une seule unité, créant de synergies positives menant à des activités plus efficaces de ces autorités.

Les TCUs forment de rapports étroits avec les autorités judiciaires, ou incluent des procureurs au sein de leurs membres dans le but d'améliorer l'efficacité de leurs investigations. De plus, bénéficiant de l'utilisation d'outils de l'ONUDC comme le go Case system, ou des outils d'INTERPOL comme le I24/7 system, les TCUs soutient le partage et la collecte de renseignements, les analyses de renseignements et les investigations basées sur les renseignements. Finalement, les TCUs agissent comme point focal national de coordination pour la coopération internationale dans la lutte contre la criminalité transnationale organisée. La coopération étroite avec ou l'intégration du Bureau Central National de l'INTERPOL est aussi une caractéristique essentielle du concept des TCUs.

A travers la création d'une unité TCU, la coopération nationale et internationale est centralisée au sein d'une unité interinstitutionnelle, employant un vaste choix d'expertise en matière de détection et de répression, bénéficiant des synergies de cette coopération. Comme les expériences dans les régions pacifiques, les Caraïbes et l'Asie centrale et du sud, ainsi que les récents résultats du Liberia et Sierra Leone le montrent, ceci peut améliorer considérablement l'efficacité et la productivité des opérations de détection et de répression destinées à combattre la criminalité transnationale organisée. L'intégrité et la protection des informations est une des composantes clés dans la lutte contre la criminalité transnationale organisée et le trafic de drogues. Par conséquent, le personnel des TCUs est soumis à un processus de filtrage avant le recrutement, et à des intervalles réguliers ultérieurement. Le but est de créer une unité d'élite avec un esprit d'équipe pour l'investigation des affaires les plus complexes de criminalité transnationale. 

En même temps, le personnel des TCUs est formé et équipé afin d'effectuer les taches avec efficacité.  Dans ce but, les TCUs reçoivent un support logistique fort et leur personnel reçoit une supervision et des formations dans les domaines suivants :

  • Collecte de renseignements et analyse de renseignements
  • Gestion d'information et d'informateurs
  • Investigation criminelle
  • Gestion de la scène du crime
  • Evaluation des risques des crimes organisés
  • Surveillance technique
  • Planification opérationnelle
  • Normes internationales des droits de l'homme pour les agences en charge de l'application des lois
  • Compétences spécialisées et stratégiques
  • Formation informatique avancée
  • Sessions de formation sur le Go Case System

Le but de ces vastes formations est que les TCUs soient capables d'utiliser leurs équipements, leur expertise regroupée et leur savoir-faire pour :

  • Fournir des renseignements, des analyses et des statistiques récentes et précises aux décideurs pour l'élaboration de stratégies et des politiques.
  • Enquêter indépendamment les affaires de criminalité transnationale organisée et établir des affaires de poursuites fondées sur des preuves solides.
  • Agir comme point focal national pour les investigations internationales/régionales
  • Améliorer la coopération régionale