La Commission des Stupéfiants (CND) et la Commission pour la Prévention du Crime et la Justice Pénale (CCPCJ) sont les organes décisionnels, au sein du système des Nations Unies, chargés d'orienter l'action internationale en matière de lutte contre la drogue et le crime. Toutes deux sont des commissions fonctionnelles du Conseil Économique et Social (ECOSOC) et constituent les organes directeurs de l'Office des Nations Unies contre la Drogue et le Crime (ONUDC). Leurs décisions et résolutions fournissent des lignes directrices aux États membres, ainsi qu'à l'ONUDC, dans leurs domaines respectifs. Les thématiques abordées par la CND et la CCPCJ relèvent également de la compétence de l'Assemblée Générale, en particulier de sa Troisième Commission, en charge des affaires sociales, humanitaires et culturelles, et de sa Cinquième Commission, qui traite des questions budgétaires liées au fonctionnement des organes directeurs.

Ces liens fournissent d'avantage d'informations quant au lien entre la Commission pour la Prévention du Crime et la Justice Pénale et ECOSOC, et avec l' Assemblée Générale.

Un groupe de travail intergouvernmental permanent a été chargé, par les deux Commissions, d'étudier comment la structure de gouvernance ainsi que la situation financière de l'Office des Nations Unies contre la Drogue et le Crime peuvent être améliorées. 

Les services techniques et fonctionnels des Commission sont assurés par le Secrétariat des Organes Directeurs, qui constitue également l'interlocuteur principal pour les États membres concernant le travail des Commissions.

CND

La Commission des Stupéfiants est un des organes directeurs des Nations Unies, dont la responsabilité première est de traiter les questions relatives au contrôle des drogues. La CND surveille la situation mondiale en matière de drogues, développe des stratégies internationales de contrôle des stupéfiants et propose des mesures afin de combattre le problème mondial de la drogue. 

CCPCJ

La Commission pour la Prévention du Crime et la Justice Pénale a plusieurs mandats et priorités, qui comprennent : le renforcement de l'action internationale pour combattre la criminalité nationale et transnationale, et l'amélioration de l'efficience et de l'impartialité des systèmes d'administration de la justice pénale. La CCPCJ offre aux Etats Membres un forum d'échange d'expertises, d'expériences et d'informations.