Le Programme Sahel de l'UNODC produit des résultats dans la région

Le Programme Sahel de l'UNODC, Janvier 2016. Photo: ONUDC3 F évrier 2016 - Le Sahel est l'une des régions les plus pauvres du monde. Elle fait simultanément face aux défis de la pauvreté extrême, du changement climatique, des crises alimentaires fréquentes, de la croissance rapide de la population, la gouvernance fragile, la corruption, les tensions internes non résolues, le trafic illicite et les menaces de sécurité liées au terrorisme. 

Pour faire face à ces défis, l'UNODC a lancé sa Contribution à la Stratégie intégrée des Nations Unies pour le Sahe l (le Programme Sahel de l'UNODC) en fin 2013, et a débuté sa mise en oeuvre en janvier 2014, avec une attention particulière aux domaines de la prévention du terrorisme, la gestion des frontières et le renforcement des systèmes d'application de la loi et de justice pénale.

Avec 186 activités mises en œuvre jusqu'à maintenant, l'UNODC a atteint plus de 5,700 bénéficiaires directs et a engendré des résultats concrets à travers la région, détaillés dans un rapport d'activité publié récemment.

Ceux-ci incluent, parmi d'autres :

  • Une nouvelle loi contre le trafic illicite de migrants adoptée par le Parlement du Niger en mai 2015, alors que le Burkina Faso a adopté deux lois anti-corruption en mars et novembre 2015. L'UNODC a fourni son expertise juridique aux législateurs et aux acteurs concernés dans chaque pays avant l'adoption de ces lois.
  • Les autorités maliennes ont saisi plus de drogues et initié davantage de poursuites judiciaires suite à une série de formations spécialisées de l'UNODC et du DOMP. 41 poursuites reliées au trafic de drogue ont été initiées entre avril 2015 et novembre 2015, quand les bénéficiaires ont été contactés pour évaluer l'impact à long-terme de ces activités.
  • Le Niger a enregistré la première condamnation de son histoire pour blanchiment d'argent lorsque la Cour de Niamey a confisqué l'équivalent de 670,000 USD en mai 2015, créant ainsi un précédent dans la région.
  • Plus de 1,100 armes à feu ont été marquées au Burkina Faso et au Mali en 2015, suite à la mise à disposition par l'UNODC de l'équipement, de logiciel et des formations nécessaires au marquage et au traçage d'armes à feu.
  • L'UNODC a porté assistance au gouvernement Tchadien pour mettre en place une cellule de coordination anti-terroriste regroupant les organismes d'application de la loi et des magistrats.
  • Les Chefs d'État du G5 Sahel ont lancé une Plateforme de Coopération en Matière de Sécurité en novembre 2015 grâce à l'expertise légale de l'UNODC. Cette Plateforme vise à renforcer la coopération régionale entre les organismes d'application de la loi en matière de terrorisme et de criminalité transnationale organisée.

Conscient des efforts continus nécessaires pour promouvoir la paix et la stabilité dans le Sahel, et informé par les résultats présentés ci-dessus, le Programme Sahel de l'UNODC a identifié de nouvelles priorités stratégiques à poursuivre aux côtés de partenaires régionaux et la communauté internationale dans les prochaines années. Celles-ci incluent le renforcement des capacités opérationnelles et de l'échange d'informations entre les membres du G5 Sahel, le renforcement des capacités de la région à prévenir l'extrémisme violent et à faire face à la menace posée par les combattants terroristes étrangers, promouvoir et mettre en œuvre des politiques de déradicalisation dans les prisons, et la protection des enfants affectés par le terrorisme. Ces priorités sont également détaillées dans le rapport.

La région sahélienne a toujours été une route de commerce et de migration. Cependant, des facteurs tels que le manque d'autorité étatique, la faiblesse des systèmes judiciaires, l'effondrement de l'économie pastorale traditionnelle, la corruption et la présence d'armes à feu ont créé un environnement propice pour le trafic illicite, le crime organisé, le terrorisme, la corruption et le blanchiment d'argent. Les activités des réseaux terroristes se sont renforcées avec des répercussions globales, tel que démontré par les attaques meurtrières qui ont récemment frappé Bamako, Ouagadougou, Beyrouth et Paris, parmi d'autres.

Le Programme Sahel de l'UNODC vise à fournir des réponses à ces défis tout en assurant des niveaux élevés d'efficacité et d'appropriation pour ses initiatives, afin de réduire l'insécurité, l'injustice et l'impunité, et promouvoir le développement durable à long terme.

Pour Plus d'Informations:

Rapport d'activité du Programme Sahel de l'UNODC - Janvier 2016

Programme Sahel de l'UNODC

Résultats du Programme Sahel

Contribution de l'UNODC à la Stratégie intégrée des Nations Unies pour le Sahel