Les champs de coca en Colombie augmentent de presque 40% en un an, selon un nouveau rapport de l'ONUDC

L'enquête sur le coca en Colombie a été publiée le 8 juillet 2016. Photo : ONUDC8 juillet 2016 - La dernière Enquête sur le coca en Colombie, produite conjointement par l'ONUDC et le gouvernement du pays, a été publiée aujourd'hui, montrant une augmentation de presque 40% de la zone de cultivation du coca - de 69000 hectares (ha) en 2015 à 96000 ha en 2015. De plus, ce nombre représente deux fois la taille de la surface de cultivation du coca en 2013, qui s'élevait à 48000 ha.

Des données supplémentaires montrent que cinq des 23 départements colombiens affectés par la culture de coca - Cauca, Nariño, Putumayo, Caquetá et Norte de Santander - comprennent 81% de la zone de culture de coca. Ceci indique que malgré l'augmentation substantielle de la surface cultivée, les communautés affectées seraient restées les mêmes.

Cette année, le rapport montre aussi que Caldas, Cundinamarca et La Guajira sont les trois départements sans coca, complétant quatre années complètes sans cultivation de coca. Sept départements ont moins de 100 ha de coca - Guainia, Vaupes, Arauca, Boyaca, Magdalena, Cesar et Santander - et sont sur la voie pour être exemptes de champs de coca.

Concernant la production potentielle de cocaine pour 2015, l'estimation était de 646 tonnes métriques, une augmentation de 46% par rapport à 2014.

L'enquête rapporte aussi que les champs de coca restent une menace pour la diversité environnementale et culturelle de Colombie. Dans les réserves indigènes, les champs de coca ont augmenté de 52%, passant d'environ 7800 ha en 2014 à plus de 11800 en 2015. Dans les régions appartenant aux communautés afro-colombiennes, l'augmentation était de 51% par rapport à l'année précédente, passant de 10600 ha à plus de 16000.

Quant aux parcs naturels, 58% de la zone de culture de coca est concentrée à Sierra de la Macarena et Nukak. Cependant, les plus importantes augmentations ont été enregistrées dans les parcs de Paramillo et Catatumbo-Barri, où la surface cultivée atteignait respectivement 772 ha et 412 ha.

L'Enquête sur le coca en Colombie de 2015 a été publiée simultanément par l' Observatoire des drogues de Colombie, le projet d'imagerie spatiale SIMCI et l' ONUDC Colombie

Plus d'informations :

Enquête 2015 sur le coca en Colombie

L'ONUDC en Colombie

[close]
Related Videos
    All Multimedia